Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


L'exercice pour lutter contre les risques de déclin cognitif

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Août 2016, 05:05am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #LONGÉVITÉ, #CERVEAU

L'exercice pour lutter contre les risques de déclin cognitif

De nouvelles recherches montrent que lorsque les seniors pratiquent une activité physique régulière, la taille de leur cerveau augmente, faisant ainsi reculer le risque de déclin cognitif.

 

Des chercheurs de l'université de UCLA, en Californie, ont recouru à des données émanant de l'étude cardiaque Framingham, une référence en la matière, pour noter les associations entre l'exercice, le volume cérébral et le risque de souffrir de démence.

Pour mener leurs recherches, les scientifiques californiens ont analysé les niveaux d'activité physique du groupe d'origine ayant participé à l'étude Framingham, mais aussi ceux de leurs enfants, âgés d'une soixantaine d'années, voire plus.

L'équipe s'est intéressée à l'association entre activité physique et le risque de développer tous types de démence chez les 3.700 participants des deux groupes. Grâce à des IRM, ils ont aussi regardé l'association entre activité physique, volume total du cerveau et volume de l'hippocampe (une partie du cerveau qui joue un rôle important dans la mémoire à court terme) chez 2.063 participants du 2è groupe, celui des descendants.

Les participants, qui ne souffraient pas de démence en début d'étude, ont été suivi sur plus d'une décennie.

Les résultats ont montré la présence d'une association entre un faible taux d'activité physique et un risque accru de démence chez les personnes âgées. Les chercheurs ont aussi noté que l'activité physique avait un effet positif sur le volume cérébral, en particulier sur la taille de l'hippocampe.

Les chercheurs ont aussi trouvé que les effets positifs de l'exercice étaient plus forts chez les personnes âgées de 75 ans et plus.

Les scientifiques ont tenu à préciser que de plus amples recherches étaient nécessaires pour comprendre l'intensité et la durée de l'activité physique nécessaire pour voir se réduire les changements cérébraux liés à l'âge. Ils conseillent cependant de pratiquer une activité physique régulière, surtout aux seniors, car il n'est jamais trop tard pour bénéficier des bienfaits du sport.

Ces conclusions ont été reprises par la revue Journals of Gerontology Series A: Biological Sciences and Medical Sciences

 Source

Commenter cet article

Archives