Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


L'Etat islamique revendique l'attaque à la machette en Belgique

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Août 2016, 07:01am

Catégories : #FAITSDIVERS, #BELGIQUE

L'Etat islamique revendique l'attaque à la machette en Belgique

L'agression des deux policières survient alors que le niveau d'alerte terroriste en Belgique, touchée le 22 mars par des attentats dans sa capitale, Bruxelles, est maintenu au niveau 3 sur une échelle en comprenant quatre.

Il aura fallu moins de 24 heures à l'Etat islamique pour revendiquer l'attaque des deux policières à Charleroi. La revendication a été diffusée par Amaq, organe de communication affilié à l'EI. L'agresseur est arrivé aux alentours de 16h00 devant l'hôtel de police. "Il a immédiatement sorti une machette du sac de sport qu'il portait et il a porté des coups très violents au visage de deux policières qui se trouvaient de faction en face de l'hôtel de police en criant "Allah Akbar"", a expliqué le porte-parole de la police de Charleroi, David Quinaux, au micro de RTL-TVI.

C'est une troisième policière qui a ouvert le feu et abattu l'assaillant, décédé plus tard à l'hôpital. Selon l'agence Belga, une des victimes a été atteinte "à hauteur du visage", tandis que sa collègue n'était que "très légèrement touchée". Cette agression survient alors que le niveau d'alerte terroriste en Belgique, touchée le 22 mars par des attentats dans sa capitale, Bruxelles, est maintenu au niveau 3 sur une échelle en comprenant quatre.

L'homme était un ressortissant algérien de 33 ans connu de la police "pour des infractions de droit commun mais pas pour des faits de terrorisme", a annoncé dimanche le parquet fédéral belge.

"L'agresseur a été identifié, il s'agit de K.B., un homme âgé de 33 ans, de nationalité algérienne, qui séjournait en Belgique depuis 2012", a détaillé le parquet dans un communiqué, ajoutant que "deux perquisitions ont déjà été effectuées dans l'arrondissement de Charleroi", la ville wallonne où a eu lieu l'agression.

Le ministre de l'Intérieur belge Jan Jambon, qui a dénoncé un "acte ignoble à Charleroi" sur son compte Twitter, a indiqué qu'une évaluation du niveau de cette menace terroriste était en cours, par l'organisme indépendant qui en est en charge.

 

Selon son ministère, il y a 457 Belges partis combattre à un moment ou un autre en Syrie ou en Irak, ou ayant eu l'intention de s'y rendre, dont près d'un tiers de femmes et d'enfants. Sur ces 457 personnes ayant rejoint ou tenté de rejoindre les rangs des groupes jihadistes, 266 sont toujours en Syrie ou en Irak, dont 90 sont portées disparues et ont vraisemblablement été tuées, selon des chiffres de l'Organe belge de coordination de l'analyse de la menace (Ocam).


Source

Commenter cet article

Audrey 08/08/2016 09:30

Bientôt ils vont revendiquer les tremblement de terre et les tsunami ect...

Archives