Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Et si l'on créait une île pour accueillir les migrants?

Publié par MaRichesse.Com sur 25 Août 2016, 06:47am

Catégories : #MONDE

Et si l'on créait une île pour accueillir les migrants?

Et si un pays était créé de toutes pièces pour y accueillir les migrants? C'est l'idée de Theo Deutinger, un architecte néerlandais, qui a baptisé son projet «Europe in Africa» (EIA). Il a imaginé la création d'une île entre la Tunisie et l'Italie, qui fonctionnerait comme une ville-Etat louée par l'Union européenne pendant 99 ans. Ce nouveau pays serait «doté de sa propre constitution, sa propre économie et son propre système social», explique «Le Figaro».

Theo Deutinger considère son projet comme «la première ville véritablement européenne». En apparence farfelue, son idée se démarque d'autres propositions d'accueil plus terre-à-terre, comme l'hébergement des migrants par des particuliers ou la multiplication des camps de réfugiés. Le Néerlandais imagine la fondation d'une île artificielle en Méditerranée. Elle serait construite sur une bande de fond marin à la frontière des zones économiques italienne et tunisienne. Tous les migrants désireux de s'y installer y seraient les bienvenus.

 

 

 L’architecte  Theo Deutinger propose le projet « en », une île artificielle. 

 
 

 

 


Très peu de chances d'aboutir 

«Ce serait à l'image de ce qui a été fait aux Etats-Unis, lors de l'édification de cette nouvelle nation, aux XVIIIe et XIXe siècles, lorsque les villes et les villages pionniers construisaient l'avenir de la superpuissance que nous connaissons aujourd'hui», avait expliqué l'architecte au «Washington Post». Theo Deutinger songe à un système de navettes fluviales qui relieraient l'Afrique à cette île artificielle, où ses potentiels habitants seraient accueillis. Après 5 ans de résidence et de services rendus, les réfugiés obtiendraient alors la nationalité européenne.

Le cabinet de l'architecte a mandaté un groupe de chercheurs et d'étudiants de l'Université d'Eindhoven pour qu'ils travaillent sur ce projet afin de le rendre plus solide et crédible aux yeux des dirigeants européens. Le designer a déjà fait part de son idée à des politiques néerlandais, mais tous ont refusé de transmettre sa proposition à la Commission européenne. Theo Deutinger sait bien que son projet n'a quasiment aucune chance de prendre vie un jour. Il connaît les priorités économiques de l'Europe et n'exclut pas le risque que les réfugiés continuent malgré tout de rêver de rejoindre le Vieux Continent, toujours plus prometteur qu'un pays créé artificiellement. 

 Source

Commenter cet article

Archives