Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


«Envoyé de mon iPhone», cette signature qui en dit long sur vous

Publié par MaRichesse.Com sur 30 Août 2016, 08:42am

Catégories : #INSOLITE, #RELATIONS

«Envoyé de mon iPhone», cette signature qui en dit long sur vous

En 2016, neuf ans après le lancement des smartphones d'Apple, les quelques mots définis par défaut au bas de chaque e-mail disent toujours quelque chose de notre rapport à internet.

Ce ne sont que des mots. Quatre mots. «Envoyé de mon iPhone», une signature qui vient se placer automatiquement lorsque vous écrivez un e-mail depuis votre smartphone. Lorsque les premiers téléphones d'Apple sont sortis en juin 2007, cela venait signifier aux interlocuteurs que «oui, bien sûr, j'ai acheté le téléphone d'Apple au prix exorbitant mais je suis sympa, je réponds vite aux e-mails».

Cette signature qui se voulait discrète et informative devient donc un symbole d'internet, note, neuf ans plus tard, le Guardian dans un article tout entier dédié à ces quelques mots. Elle est la nouvelle génération de signatures d'e-mail, celles-ci étant souvent à rallonge comprenant toutes les coordonnées (et parfois écrite en couleurs ou, pire, nourries de citation).

En 2007, 2008 ou 2009, avoir un iPhone, ce n'est pas simplement avoir un téléphone qui peut aller sur internet. C'est le signe que l'on connaît les bons outils, qu'on peut se les payer et qu'on est capable d'être aussi réactifs aux messages que nos camarades américains. Souvent, il s'agit aussi de s'excuser pour les coquilles, les fautes d'orthographe et de grammaire. C'est dire: «je vous réponds vite alors excusez-moi de ne pas faire attention». Une phrase qui résume bien une époque où l'on n'hésite plus à répondre à des échanges professionnels le soir ou pendant ses congés

 

Etiquette

Entre temps, beaucoup de choses ont changé. En 2010, le site Lifehacker liste déjà les interprétations, du jugement au mépris, faites sur la base de cette signature. En 2013, il faut être plus malin et la modifier pour montrer qu'on est cool avec ça: «Envoyé depuis la rue»«envoyé depuis l'espace», «envoyé par mon cerveau»... Ce ne sont que quelques exemples listés à l'époque par le journaliste de The Atlantic Alexis Madrigal. Il affirme alors: «Ne pas modifier la signature veut dire quelque chose et la mofidier aussi», chaque utilisateur sait qu'il s'agit d'une décision, à mesure que l'iPhone envahit le marché des téléphones.

Le journaliste américain demande donc à ses lecteurs d'envoyer toutes leurs signatures pour se faire une idée. Quand certains vont jusqu'à préciser le modèle de leur téléphone –comble du snobisme–, les variations les plus fréquentes concernent généralement le téléphone (l'iPhone devient ainsi un pigeon, une machine à écrire, une Game Boy, une calculette...) ou il est remplacé par un lieu («envoyé d'ici»«envoyé du lit de ta mère»«envoyé par des ondes positives»«envoyé d'un grille-pain» –signature d'un ancien rédacteur en chef de Slate.fr).

Certains aimeraient pouvoir aller jusqu'à écrire «envoyé depuis mes toilettes» –une collaboratrice de Slate.fr que nous ne citerons pas– mais ont peur des effets étant donné le caractère systématique de cette signature. Les signatures les plus créatives, drôles ou cyniques sont publiées à l'envi sur internet, tout comme les articles expliquant comment enlever cette signature par défaut

 

Crédibilité

Pour le Guardian pourtant, la phrase classique tend à reprendre le dessus car elle est devenue une partie du protocole de notre utilisation d'internet. Cela reste la meilleure façon de justifier la brièveté d'un message ou les erreurs éventuelles qu'il contient. C'est la meilleure façon de dire aussi que nous faisons de notre mieux là où nous sommes. Faire au mieux consistant parfois dire ce que l'on pense à l'aide d'un emoji. C'est tout ce qu'ont constaté les chercheurs Caleb. T Carr et Chad Stefaniak dans une étude menée en 2012 sur les effets de cette expression. Ceux qui reçoivent le message excusent davantage les fautes et le trouvent plus crédible même qu'un message parfaitement rédigé depuis un ordinateur à un bureau.

Reste le cas de ceux qui enlèvent cette signature pour ne pas qu'on les juge en fonction de cela, mais qui doivent parfois montrer qu'ils écrivent depuis un téléphone, soit en faisait des abréviations, soit en le disant clairement à leurs interlocuteurs pour expliquer un message trop court. 

Car, avouons-le, l'utilisateur d'iPhone qui le signale aura toujours l'air snob dans la mesure où il montre qu'il se procure un téléphone souvent bien plus cher que les smartphones qui fonctionnent avec Android (ou les Blackberry).

Article écrit depuis un ordinateur. 

Source

Commenter cet article

Archives