Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pourquoi ces deux Québécoises risquent-elles la prison à vie en Australie ?

Publié par MaRichesse.Com sur 30 Août 2016, 13:11pm

Catégories : #CANADA, #AUSTRALIE, #JUSTICE

Pourquoi ces deux Québécoises risquent-elles la prison à vie en Australie ?

Le voyage de rêve d’Isabelle Lagacé, 28 ans, et de Mélina Roberge, 22 ans, s’est transformé en cauchemar dimanche, dans la baie de Sydney.

PHOTO INSTAGRAM

Lorsque le Sea Princess a accosté, les autorités australiennes sont montées à bord du bateau de croisière abritant 1800 vacanciers pour arrêter les deux amies, ainsi qu’André Jorge Tamine, 63 ans.

Les trois Québécois auraient eu en leur possession environ 95 kg de cocaïne, selon la police fédérale australienne.

PHOTO COURTOISIE, DÉPARTEMENT DE L’IMMIGRATION DE L’AUSTRALIE

Des chiens pisteurs ont permis de découvrir environ 35 kg de drogue dans la cabine que partageaient les deux jeunes femmes, alors que les 60 kg restants proviendraient des bagages d’André Jorge Tamine.

Il s’agit de la plus grosse saisie de drogue introduite en Australie par des passagers d’un bateau ou d’un avion, d’après le commandant de la protection des frontières australiennes, Tim Fitzgerald. Dans la rue, une telle quantité de cocaïne peut rapporter jusqu’à 30 millions $ CAN, ont stipulé les autorités.

PHOTO INSTAGRAM

Croisière de deux mois

Le trio aurait quitté l’Angleterre le 9 juillet dernier à bord du Sea Princess pour une croisière de 66 nuits autour du monde. Un tel voyage peut coûter près de 20 000 $.

Le bateau a fait plusieurs arrêts en Irlande, à New York, aux Bermudes, en Colombie, en Équateur, au Pérou, au Chili, à Tahiti et en Nouvelle-Zélande, notamment.

L’Australie était la destination finale.

PHOTO INSTAGRAM

Isabelle Lagacé et Mélina Roberge ont publié de nombreuses photos de leur périple sur les médias sociaux depuis leur départ.

Hier, la police australienne a quant à elle diffusé des images de la saisie historique.

Le département américain Homeland Security et l’Agence des services frontaliers canadiens ont aidé à identifier les trois «passagers à haut risque».

PHOTO INSTAGRAM

Organisation criminelle

Les forces de l’ordre enquêtent toujours pour savoir à quel endroit la drogue aurait pu être apportée à bord.

Les autorités croient qu’une organisation criminelle bien préparée tentait d’inonder le marché australien.

PHOTO FACEBOOK

«Je ne peux pas entrer dans les détails du passé de cette organisation particulière, mais elle devait être très bien organisée pour mettre la main sur 95 kg de cocaïne et tenter de l’importer à Sydney», a dit le commandant Fitzgerald.

PHOTO INSTAGRAM

Tamine, Lagacé et Roberge ont comparu à la cour centrale de Sydney hier, où on leur a refusé leur liberté sous caution.

Ils sont accusés d’importation d’une quantité commerciale de cocaïne. Ils reviendront devant un juge dans deux mois.

 

– Avec la collaboration d’Éric Thibault, du Daily Mail, du Star et du Daily Telegraph

 

QUELQUES ÉTAPES DE LEUR PÉRIPLE

  • 3 août: Mélina Roberge conduit un VTT à Lima, au Pérou.
  • 17 août: Isabelle Lagacé déguste une noix de coco dans la mer à Tahiti.
  • 11 août: Mélina Roberge prend la pose au Chili.
  • 11 juillet: Les jeunes femmes ont commandé leur premier café irlandais à Cobh, un port maritime situé au sud-ouest de l’Irlande.
  • 20 juillet: Isabelle Lagacé (à droite) et Mélina Roberge pren­nent la pose à Times Square, à New York.
  • 23 juillet: Mélina Roberge profite du beau temps aux Bermudes.
  • 30 juillet: Les deux présumées trafiquantes de cocaïne se font photographier en Équateur.

LE SEA PRINCESS

  • Jusqu’à 2016 passagers et 910 membres d’équipage
  • Croisière inaugurale le 19 décembre 1998
  • 857 pi de long par 188 pi de haut
  • 15 ponts, contenants plusieurs bars et restaurants, 3 piscines, 6 spas, 1 cinéma et 1 casino

LA COCAÏNE EN AUSTRALIE

  • 250 000 $/kg, soit cinq fois plus cher qu’au Québec
  • Provient principalement de Colombie et du Pérou
  • Acheminée en grande partie par la poste et par avion

Commenter cet article

Archives