Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Blog : les pionnières ont passé le cap des 10 ans

Publié par MaRichesse.Com sur 31 Août 2016, 09:13am

Catégories : #INTERNET, #ENTREPRISE, #PEOPLE

Blog : les pionnières ont passé le cap des 10 ans

Garance Doré, star française du milieu et modèle du genre, vient de fêter les 10 ans de son blog comme Deedee ou Café Mode l'avaient fait l'année dernière. Nombreuses sont les blogueuses emblématiques qui ont acquis ce statut de pionnières et qui peuvent se féliciter d’avoir élevé leur « bébé » virtuel au rang de véritable activité professionnelle. Comme la Française qui, grâce à son coup de crayon, a su convertir l’essai, faisant ainsi d’une passion un vrai job. Le tout avec entreprise et salariés à la clé de l'autre côté de l'Atlantique. Un vrai rêve américain, accessible grâce à la magie d’Internet, quel que soit son pays de résidence aujourd’hui. « Leur statut a vraiment changé, d'ailleurs on parle désormais d’influenceuses plus que de blogueuses », explique Elodie Jacquemond, directrice générale et fondatrice de Talent Agency, une agence de e-RP qui met notamment en relation les marques avec les talents du Web.

Si le métier a fait de nombreux envieux et suscité moult jalousies, ce qui n'était qu'un passe-temps au départ a réussi à s’imposer comme une vraie profession avec des business women dont le tarif d'un simple post Instagram dépasse de loin le smic. Betty Autier avait en effet fait le buzz en 2014 en dévoilant au magazine Paulette les revenus qu’elle générait : de 300.000 à 500.000 euros par an. « Mais il ne faut pas oublier que ce sont de sacrées bosseuses. Ce sont des femmes multi-casquettes qui doivent, en plus d’une plume, d’un œil ou d’un coup de crayon, maîtriser aussi des compétences comme le marketing, le design... Il faut y mettre beaucoup de sa personne quand on tient un blog. Et elles ont pris le risque de lâcher leur activité professionnelle sans avoir la garantie de gagner autant. Cela reste un pari », souligne Elodie Jacquemond. 

 

Le blog s'est "professionnalisé"

En dix ans, les blogs ont évolué pour devenir de vrais mini-sites en même temps que les équipes derrière l’écran grossissaient pour certains. Garance Doré confiait ainsi à Madame Figaro en novembre 2015 qu'elle envisageait son blog « plus comme une marque. Aujourd’hui, le Garance Doré Studio, c’est avant tout des valeurs, un lifestyle, une certaine vision sur la mode… et surtout de la créativité. Tout cela dépasse les frontières du blog ». Sans aller jusque-là, l'évolution vers des supports avec rubriquages et reportages n'ayant rien à envier aux sites des pureplayers a fait la différence. Emilie dont le blog TheBrunette fêtera ses 10 ans en 2017 constate que ce dernier s'est vraiment « professionnalisé » : « Je suis montée en gamme au niveau de la qualité des photos et du graphisme. Au tout début, on faisait des photos avec un appareil numérique et on se coupait la tête. Maintenant, on a quasiment toutes investi dans un Reflex, on a payé deswebdesigners pour avoir un blog qui ressemble à quelque chose. Et comme beaucoup, j'ai arrêté mon travail en parallèle pour m'investir à 100 % ». Sans compter, le développement des partenariats avec les plus grandes marques et la création d'agences pour jouer les intermédiaires.

Une professionnalisation qui n’a cependant pas exclu le lien intime que les blogueuses entretiennent avec la communauté qui les fait vivre. Car c’est aussi leur vie personnelle que les lectrices découvrent au fil des posts et qui les conduisent à revenir régulièrement. Comme celles qui les suivent, elles ont passé le cap des 30 ans et/ou vécu des rencontres amoureuses, des ruptures, des fiançailles, une union et même une ou plusieurs naissances. Le tout sous le regard de ceux et celles qui leur sont fidèles depuis leurs débuts. Un peu comme l’on garde un œil sur la vie de nos amis à travers leur profil Facebook.

« Ce sont vraiment des copines 2.0. On les suit au départ pour des affinités de goût, de style ou de points communs et on s’attache à suivre leur vie au fil des années. Leur influence s’est agrandie mais sans qu’elles perdent en fraîcheur et en proximité », explique la fondatrice de Talent Agency. Avec cette évolution sont nées de nouvelles thématiques, les blogs mode ou beauté par exemple se sont élargis, s’ouvrant à des sujets comme le lifestyle, la déco ou le voyage. En parallèle, de nouvelles questions émergent comme celle de montrer (ou pas) son enfant sur le blog. Des problématiques qui trouvent un écho tout particulier auprès des lectrices qui y sont elles-mêmes confrontées sur les réseaux sociaux. 

 

Aller chercher un nouveau lectorat ?

L’émergence de ces derniers a aussi forcé ces pionnières à s’adapter et à diversifier les moyens d'audience. « Les lectrices d'hier sont sur TheBrunette.comalors que celles d'aujourd'hui viennent sur les réseaux, se contentant d'une image et de la légende... » De quoi pousser certaines à mettre entre parenthèses le tremplin qui les avait lancées ? Betty Autier a ainsi placé son blog en maintenance depuis plusieurs semaines sans perdre le lien avec ses followeuses. « Une chose est sûre, elle a retrouvé sa communauté sur FacebookInstagram ou Snapchat », observe Élodie Jacquemond.

De quoi laisser penser que se lancer aujourd’hui n’aurait plus vraiment d’intérêt ? Emilie constate de son côté que même si les réseaux sociaux ont changé la donne à ce sujet, de plus en plus reviennent la lire sur sa tribune initiale. Tout comme la directrice générale de Talent Agency ne se veut pas alarmiste pour l’avenir du blog, qui depuis plus de dix ans, voit sa mort annoncée mais jamais proclamée. « Même s'il est vrai qu’aujourd’hui par exemple les YouTubeuses ont un pouvoir d’influence incroyable, il reste une vitrine, ne serait-ce que pour les différents comptes et autres pages fan qu’on peut avoir. Il permet de conserver les archives, de retrouver les liens. Après, pour tous ceux qui voudraient se lancer aujourd’hui, il faut toujours garder en tête que ceux qui ont rencontré le succès ont beaucoup travaillé pour en arriver là. La réussite n’est jamais garantie. » À bon entendeur. 

 Source

Commenter cet article

Archives