Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Arnaque "à la nigériane" : Il ramasse 60 millions de dollars

Publié par MaRichesse.Com sur 2 Août 2016, 18:47pm

Catégories : #AFRIQUE, #FAITSDIVERS, #JUSTICE, #INTERNET

Interpol a arrêté un homme de 40 ans soupçonné d'avoir piégé sur Internet des centaines de victimes pour un montant dépassant les 53 millions d'euros. Il est soupçonné d'avoir utilisé à grande échelle l'arnaque dite "à la nigériane". Explications.

Arnaque "à la nigériane" : Il ramasse 60 millions de dollars

Il aurait utilisé "l"arnaque à la nigériane" pour escroquer en ligne des centaines de personnes dans le monde entier pour plus de 60 millions de dollars (53 millions d'euros). Un Nigérian de 40 ans, baptisé "Mike", a été arrêté au Nigeria par Interpol aidée par les autorités nigérianes, relate ce lundi l'organisation de coopération policière internationale.

Le suspect aurait été à la tête d'un réseau comprenant au moins une quarantaine de membres au Nigeria, en Malaisie et en Afrique du Sud, qui fournissaient les logiciels malveillants et commettaient les fraudes. Il risque des poursuites pour piratage informatique, association de malfaiteurs et obtention d'argent sous de faux prétextes. Voici comment se présente l'arnaque en question.

► Un e-mail venant d'un prétendu riche héritier
Qu'on l'appelle arnaque à la nigériane, fraude 419 ou scam 419 (du numéro de l'article du code pénal nigérian sanctionnant ce type de fraude), le principe est le même : une personne (à l’origine au Nigeria, mais qui peut aussi se trouver en Côte d’Ivoire, aux Etats-Unis ou n'importe où ailleurs) écrit un mail en se faisant passer pour un prince ou un riche héritier qui souhaite faire sortir de soi-disant fonds de son pays.

 

 

► Des intérêts promis en échange de votre aide
C'est là que le piège prend forme. L'escroc prétend avoir besoin d'aide pour faire sortir les fonds. Evidemment, on vous promet une récompense prenant la forme de futurs intérêts. La demande peut alors prendre deux formes :
Avance de frais  On vous demande d'avancer des frais sous différents prétextes : d'abord un avocat à payer pour réaliser le transfert, puis des frais de douanes à régler suivis, tant qu'à faire, d'une taxe fiscale, etc.
Numéro de compte  On vous demande vos coordonnées bancaires et une photocopie de vos papiers d'identité pour transférer la somme. Une fois en possession de ces informations, l'arnaqueur n'hésite pas à usurper votre identité et à vider votre compte en banque.

► Un appât lancé à grande échelle
Certains penseront que les ficelles sont grosses. Non seulement les e-mails sont bien tournés, émanant soi-disant de la fille d'un directeur financier d'une mine de diamants de Sierra Leone réfugiée à l'étranger, d'un militaire français en mission en Côte d'Ivoire ayant trouvé un butin abandonné par des rebelles, un célibataire sans enfant en phase terminale d'un cancer au Canada, parmi tant d'autres exemples. Mais surtout, le message est envoyé à des centaines de milliers d'adresses électroniques. Et dans le lot,  il y aura toujours des victimes qui mordront à l'hameçon. L'une d'elles a ainsi versé 15,4 millions de dollars (13,7 millions d'euros) sans se rendre compte de la supercherie.  

 Source

Commenter cet article

Archives