Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Appel à la violence contre Hillary Clinton : nouvelle polémique pour Trump

Publié par MaRichesse.Com sur 10 Août 2016, 04:38am

Catégories : #ETATS-UNIS, #POLITIQUE

Appel à la violence contre Hillary Clinton : nouvelle polémique pour Trump

Il n’est plus à une polémique prêt. Donald Trump s’est de nouveau attiré les foudres des partisans d’Hillary Clinton en laissant entendre que seuls les défenseurs du port d’arme seraient en mesure de stopper son adversaire démocrate à la présidentielle américaine.

«En gros, Hillary veut abolir le second amendement» de la Constitution, qui garantit le droit de posséder des armes, a-t-il déclaré. Et d'ajouter : «Si elle a la possibilité de choisir ses juges, il n'y a rien que vous puissiez faire, les gars... Bien que, avec le second amendement - peut-être qu'il y a une solution, je ne sais pas», a-t-il dit énigmatique.

 

Ces propos controversés n’ont pas échappé aux médias américains, dont certains les ont interprétés comme un appel à faire usage de la violence pour empêcher l’ancienne First Lady d’accéder aux plus hautes fonctions de l’exécutif américain. Une analyse partagée par le clan Clinton. «Donald Trump est dangereux. Une personne qui cherche à devenir président des Etats-Unis ne devrait en aucun façon inciter les électeurs à la violence», a déclaré Robby Mook, le directeur de campagne.

Sentant la polémique enfler, l’équipe de campagne de Donald Trump a tenu à désamorcer l’affaire et réfuté l’idée selon laquelle il encouragerait à perpétrer des actes violents contre Hillary Clinton. Dans un communiqué, il est notamment expliqué que les déclarations à l’origine de la controverse avaient été mal interprétées par des «médias malhonnêtes».

 

Sur Twitter, toujours aussi friand des dérapages du milliardaire, les opposants à Trump n’ont en tout cas pas mis longtemps pour dénoncer des propos qui s'ajoutent à la longue liste des écarts verbaux du candidat républicain. 

 Source

Commenter cet article

Archives