Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Amputée de 118 athlètes, la Russie conserve ses chances de médailles aux JO

Publié par MaRichesse.Com sur 6 Août 2016, 05:57am

Catégories : #SPORTS, #RUSSIE

Amputée de 118 athlètes, la Russie conserve ses chances de médailles aux JO

C’est la fin (provisoire) d’un feuilleton débuté le 18 juillet dernier, avec la publication du rapport McLaren. Accablés par la révélation d’un système de dopage d’Etat organisé dans leur pays, les sportifs russes se sont retrouvés dans le flou concernant leur participation aux Jeux olympiques de Rio.

Jeudi, par le biais d’un communiqué, le Comité international olympique (CIO) a levé leurs interrogations en confirmant la présence de 271 d’entre eux aux JO 2016. Une décision qui ne faisait plus guère de doute puisqu’elle avait été révélée plus tôt dans la journée par Alexandre Joukov. «Pour l’instant, 271 sportifs russes ont été admis», avait affirmé le président du Comité olympique russe, avant d’ajouter que «dans la majorité des sports, l’équipe de Russie a été autorisée à concourir au complet». Des disciplines parmi lesquelles on compte l’équitation, la gymnastique, la boxe, l’escrime ou encore la natation, l’un des cas les plus épineux.

Au final, parmi les 389 sportifs qui composaient initialement l’équipe russe, 118 se retrouvent sur le carreau. Il reste encore six cas à trancher par le Tribunal arbitral du sport (TAS), dont celui de la nageuse Ioulia Efimova (quadruple championne du monde en grand bassin, médaillée de bronze du 200 mètres brasse en 2012), qui a partiellement gagné son appel.

La Russie s’en tire bien

Depuis les révélations du rapport McLaren, beaucoup de chemin a été parcouru. Le CIO, qui a décidé de ne pas exclure la Russie des Jeux olympiques, a laissé le soin aux fédérations internationales de statuer au cas par cas. Celles-ci ont établi des listes d’athlètes retenus dans chaque discipline, en tenant compte des critères fixés par l’instance lausannoise (ne jamais avoir été suspendu pour dopage, même si la sanction est purgée, et ne pas être cité dans le rapport McLaren). Ces listes ont ensuite été soumises à un panel de trois membres du CIO, chargés d’écarter les sportifs russes repêchés par leurs fédérations mais qui resteraient encore inéligibles à leurs yeux, à la lumière du rapport McLaren. Certains exclus ont alors saisi le TAS pour faire appel, ce qui a conduit à la décision rendue jeudi soir par le CIO.

Alors que la Russie pouvait craindre une exclusion pure et simple des Jeux, elle s’en tire bien et pourra compter sur de très bons éléments, tels que Vladimir Morozov et Nikita Lobintsev, deux de ses meilleurs nageurs, ainsi qu’Andrey Kraitor (double champion du monde et d’Europe en canoë), repêchés de justesse par le Tribunal arbitral du sport. Dorénavant, les sportifs russes peuvent se plonger pleinement dans les JO, et pousser un grand ouf de soulagement. Pour l’instant. 

 Source

Commenter cet article

Archives