Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Ajouter des protéines végétales à ses plats pour vivre plus longtemps

Publié par MaRichesse.Com sur 2 Août 2016, 06:40am

Catégories : #LONGÉVITÉ, #SANTE-BIEN-ETRE, #NUTRITION, #ALIMENT

Ajouter des protéines végétales à ses plats pour vivre plus longtemps

Par goût ou par souci de consommer des protéines, indispensables au renouvellement des tissus musculaires et de la matière osseuse entre autres, beaucoup optent pour les sources animales. Mais une nouvelle étude américaine, publiée dans la revue JAMA Internal Medicine, rappelle qu’une consommation excessive peut être néfaste pour la santé. Les résultats des travaux montrent ainsi que si une personne a un facteur de risque (manque d’activité physique, surpoids, obésité, tabac, alcool) et consomme beaucoup de protéines animales, elle aura plus de risques de mourir prématurément ou de développer une maladie cardiovasculaire. Mais les remplacer par des protéines végétales permet de réduire les risques. 

 

 Méthodologie : un journal de bord alimentaire
Les scientifiques du Massachussetts General Hospital et de l’école de médecine d’Harvard (Etats-Unis) ont analysé les données de 131.340 personnes, âgées d’en moyenne 49 ans. Entre 1980 et 2012, elles ont dû tenir un journal de bord en prenant soin de préciser la quantité de protéines consommée ainsi que son origine. 
Les résultats révèlent une préférence des volontaires pour les protéines animales. Il sont ainsi près de 14% à tirer leur apport journalier de la viande, des œufs, du lait ou du poisson. Seulement 4% optent pour les protéines végétales telles que les lentilles, les noix ou le quinoa.

 

 

 Ce que l'étude a démontré : les protéines animales accentuent les risques de mortalité, les végétales les diminuent
A la grande surprise des scientifiques, cette consommation ne semble pas impacter la santé des personnes qui ont une bonne hygiène de vie. "On s’attendait à ce que l’impact soit moins important dans le groupe des personnes ayant un mode de vie sain, mais pas à ce qu’il disparaisse complètement", s’étonne le Dr Son, un auteur de l’étude.

En revanche, les personnes qui ont un facteur de risque ne peuvent pas en dire autant. Leur risque de décès prématuré est augmenté 2%. Le chiffre passe à 8% lorsque les scientifiques s’intéressent uniquement aux maladies cardiovasculaires. Mais la tendance s’inverse lorsqu’elles mangent davantage de protéines végétales. Le risque de mort prématurée diminue alors de 10% et il est réduit de 12% pour les maladies liées au cœur. Comment les protéines végétales nous protègent ? Contrairement à la viande, elles n’augmentent pas la pression artérielle, elles aident à réguler le taux de cholestérol et le taux de sucre dans le sang (glycémie).

 

 Ce qu'il faut en conclure : privilégiez les lentilles, les noix ou le blé
Les résultats de ces travaux suggèrent ainsi de délaisser la viande rouge, la volaille ou les œufs au profit des légumineuses et des céréales. Ou au moins d’en diminuer les portions. La viande reste une source nutritionnelle intéressante qu’il n’est pas nécessaire de complètement éliminer. 

Pour bénéficier de tous les nutriments qu’offrent les protéines végétales, l’Anses (agence de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) recommande d’associer différents aliments végétaux. Vous pouvez ainsi mélanger des graines de légumineuses (lentilles, fèves, pois etc.) avec des céréales (riz, blé, maïs etc). Parmi les plus riches en protéines, on retrouve les cacahuètes, les amandes, les pistaches ou encore le tofu, les pois chiches et les haricots. Mais pour une santé de fer, n’hésitez pas à varier les goûts et les couleurs. Si vous ne consommez que des protéines végétales, vous risquez une carence en vitamine B12 et si vous n’en mangez pas assez, vous manquerez notamment de fibres.  

 Source

Commenter cet article

Archives