Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Airbnb se lance dans la construction de logements

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Août 2016, 08:12am

Catégories : #ENTREPRISE, #NEWS

Airbnb se lance dans la construction de logements

Airbnb va-t-il remplacer les hôtels classiques ? Le géant américain de la location de logements entre particuliers aconstruit un immeuble destiné à être implanté dans la ville japonaise de Yoshino. Baptisé sobrement Yoshino Cedar House, du nom de l'essence de bois qui a servi à sa construction, le bâtiment sera acheminé en camion à Yoshino en octobre 2016 afin d'être installé sur un terrain cédé gratuitement à Airbnb par la mairie, selon les informations du site américain fastcodesign.com. Il sera en mesure d'accueillir des voyageurs dans la foulée. 

 

Un immeuble entre l'hôtel et le centre communautaire

L'immeuble, dessiné par l'architecte Go Hasegawa, contient à la fois des chambres pour les voyageurs et des espaces communs permettant la rencontre entre ces derniers et les habitants de Yoshino. Les locaux pourraient ainsi faire office d'hôtes, rôle habituellement réservé aux propriétaires des logements loués, et ainsi faire découvrir leur ville aux nouveaux arrivants.

Yoshino Cedar House

Yoshino Cedar House est le premier projet de la nouvelle branche d'Airbnb destinée à l'aménagement urbain et à la construction de logements, baptisée Samara. Sa construction s'inscrit donc dans une perspective plus globale visant àrepenser l'urbanisme et à en explorer ses pouvoirs sur l'économie. Implanté dans une petite ville rurale située à une soixantaine de kilomètre d'Osaka, le premier immeuble estampillé Samara/AirBnb est en réalité une expérimentation permettant de savoir s'il est possible de dynamiser une économie locale par l'habitat. 

 

Une démarche inspirée par l'urbanisme...

En effet, la ville de Yoshino n'a pas été choisie au hasard. En déclin démographique important, elle a besoin d'un nouveau souffle, ce qui peut expliquer l'accueil chaleureux réservé par la petite commune japonaise au géant américain. Airbnb espère donc, via sa branche Samara, pouvoir instaurer une nouvelle dynamique touristique collaborative au niveau très local, ce qui pourrait ensuite inspirer d'autres projets à d'autres endroits. Depuis le lancement du projet, la compagnie a d'ailleurs "reçu des appels de gens au Royaume-Uni, en Chine, en Corée du Sud, en Espagne, en France et en Italie avec le même problème",  selon Joe Gebbia, co-fondateur d'Airbnb interrogé par fastcodesign.com. 

 

... et le marketing

Derrière cet aspect idéaliste, voire utopiste, se cache un nouveau positionnement marketing. En effet, depuis quelques mois, le géant américain insiste pour replacer l'humain au centre de sa communication, ce qui n'est probablement pas anodin. Après avoir été attaqué à la fois par les hôteliers, quicrient à la concurrence déloyale, et les autorités, le site est dans le viseur de certaines métropoles comme Paris ou San Francisco . Et Airbnb voit désormais arriver une nouvelle technologie avec un intérêt teinté de défiance : la Blockchain.

Cette technologie, totalement disruptive, pourrait bien révolutionner l'économie numérique, et l'économie collaborative en particulier. Grâce à la Blockchain, une start-up comme Slock.it promet par exemple d'automatiser la location d'appartements entre particuliers : le voyageur pourra ouvrir le logement directement avec son smartphone. La Blockchain pourrait également rendre plus autonome chaque hôte ou chauffeur, qui pourra effectuer une transaction sécurisée directement avec son "client" sans avoir besoin de passer par une plateforme d'économie collaborative. 

 

Une réputation 5 étoiles ?

Si Airbnb se veut donc désormais avant tout comme un facilitateur d'échanges humains, l'entreprise de la Silicon Valley lorgne tout de même du côté de la Blockchain. La compagnie a ainsi récemment embauché une bonne partie de l'équipe à l'origine de ChangeTip, une plateforme qui permet d'envoyer des petites sommes d'argent en bitcoin via les réseaux sociaux.

L'idée qui trotte derrière la tête d'Airbnb, comme l'explique le site américain Quartz, est celle de mettre en place un système d'e-réputation personnel, qui permettrait de regrouper les notes et appréciations reçues par les utilisateurs sur les différents sites d'économie collaborative. Ainsi, en France, les internautes pourraient être jugés sur leur comportement et réputation sur des sites comme Blablacar, Drivy... et Airbnb. Une autre manière, sans doute, de replacer l'humain au cœur de son modèle économique. 

 Source

Commenter cet article

Archives