Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


50 figures républicaines récusent Donald Trump

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Août 2016, 03:09am

Catégories : #POLITIQUE, #ETATS-UNIS

50 figures républicaines récusent Donald Trump

Les signataires de cette tribune parue lundi dans le New York Times, tous experts de la sécurité nationale, estiment que le candidat de leur parti n'a pas les qualifications nécessaires pour diriger le pays.

«Aucun de nous ne votera pour Donald Trump.» Les cinquante signataires d'une tribune parue lundi dans le New York Times ont en commun d'avoir exercé d'importantes fonctions dans le domaine la sécurité nationale. Bien que républicains, ils estiment que Donald Trump n'est pas suffisamment qualifié pour diriger les États-Unis. Les auteurs vont même plus loin. Selon eux, le candidat de leur parti serait «le président le plus dangereux de l'histoire américaine». Ils n'appellent pas pour autant à voter pour la candidate démocrate, Hillary Clinton. Ces cinquante personnalités ont travaillé à la Maison-Blanche, au département d'État ou à la Défense pour des présidents républicains, de Richard Nixon à George W. Bush. Mais ce texte cinglant se distingue surtout par la dureté de ses mots.

«Il manque à Donald Trump le caractère, les valeurs et l'expérience pour être président. Il affaiblit l'autorité morale des États-Unis en tant que chef de file du monde libre. Il semble ne pas avoir de connaissance minimale (...) de la Constitution américaine, des lois américaines, des institutions américaines, dont la tolérance religieuse, la liberté de la presse et une justice indépendante», écrivent les auteurs de la tribune avant d'ajouter: «En matière de politique étrangère, Donald Trump n'a pas les qualifications requises pour être président et chef des armées.» «Ces particularités sont dangereuses chez un individu qui voudrait devenir président et commandant en chef, ayant la responsabilité de l'arsenal nucléaire américain», s'inquiètent encore les cinquante experts républicains de la sécurité nationale.

Parmi les signataires figurent Michael Hayden, ancien directeur de la CIA, Michael Chertoff, secrétaire à la Sécurité intérieure sous George W. Bush, John Negroponte, ancien directeur du renseignement national, Philip Zelikow, l'un des principaux conseillers de l'ancienne secrétaire d'État, Condoleezza Rice. Certains d'entre eux avaient déjà signé une tribune contre Donald Trump en mars dernier. À ces noms, s'ajoute mardi celui de Susan Collins. La sénatrice républicaine du Maine a à son tour signé une tribune dans le Washington Post où elle déclare que Donald Trump ne représente pas les «valeurs républicaines historiques». Vendredi dernier, c'est l'ancien directeur adjoint de la CIA, Michael Morell, qui est sorti de sa réserve pour accuser le candidat républicain d'être un agent involontaire du président russe, Vladimir Poutine.

Les auteurs de la tribune se sont attiré une réponse non moins cinglante du candidat. Dans un communiqué, il les décrit comme «rien mieux que l'élite washingtonienne qui a échoué et cherche à s'accrocher à ses pouvoirs». «Ces gens du système - en même temps qu'Hillary Clinton - sont à l'origine des décisions catastrophiques ayant mené à l'invasion de l'Irak, ont laissé des Américains mourir à Benghazi et sont ceux qui ont permis l'avènement de Daech». 

 Source

Commenter cet article

Archives