Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


5 conseils pour éviter la contrefaçon à l'étranger

Publié par MaRichesse.Com sur 31 Août 2016, 12:39pm

Catégories : #5-TRUCS-A-SAVOIR, #VOYAGE, #ASTUCES

5 conseils pour éviter la contrefaçon à l'étranger

En cette période de vacances d’été, de nombreux Français partent à l’étranger où ils profitent des prix cassés pour ramener des souvenirs. Attention toutefois à la contrefaçon, qui fleurit depuis quelques années dans toutes les régions du monde et dans tous les domaines. Car, au sein de l’Union européenne, acheter un produit contrefait est un délit douanier qui vous expose à des sanctions pénales, allant de la simple amende à la peine de prison. Et au-delà de l'aspect légal, il y a un enjeu sécuritaire, rappellait récemment Mondial Assistance dans un communiqué. En effet, lors de leur production, les produits contrefaits échappent à toute norme de sécurité et de qualité. Cette négligence peut provoquer des allergies, des intoxications ou encore des accidents. C’est pourquoi, afin d’éviter qu'une bonne affaire ne tourne au cauchemar, Mondial Assistance et FranceSoir vous prodiguent cinq conseils pour ne pas tomber dans le piège de la contrefaçon. 

 

> Evitez de changer vos devises en pleine rue

Dans de nombreux pays, de la fausse monnaie circule. Si vous n’avez pas eu le temps de changer de l’argent avant votre départ, évitez de changer vos devises en pleine rue. Préférez les distributeurs automatiques de billets ou les organismes officiels spécialisés. Pensez également, afin de vous familiariser avec la monnaie locale, à garder toujours sur vous un billet que vous pourrez comparer avec ceux que l’on vous proposera. Enfin, privilégiez les petites coupures lors de vos transactions et restez bien attentifs quand on vous rend votre monnaie. 

 

> Pour les produits de marque, privilégiez les commerces officiels

Dans le cas des produits de marque, méfiez vous des vendeurs à la sauvette ou des échoppes en arrière-boutique. Privilégiez les commerces officiels et de préférence les enseignes de la marque. Enfin, rappelez-vous que si le prix est trop bas et que le vendeur n’accepte que du liquide, c’est louche. Payez, si possible, en carte bancaire et gardez vos tickets de caisse pour avoir une trace de la transaction. 

 

> Vérifiez les étiquettes, les coutures, les matériaux, les doublures et les emballages

Vous pourrez facilement reconnaître une contrefaçon en apercevant des coutures mal cousues, un tissu de mauvaise facture, des couleurs inhabituelles, ou une étiquette mal imprimée ou mal orthographiée, par exemple. Pour les sacs et les chaussures de marque, faites attention à la qualité du cuir. La doublure d'un sac est le meilleur moyen de juger de sa qualité, n'oubliez donc pas d'y jeter un coup d'œil. Pensez également bien à examiner la présence de logos indiquant le respect des normes nationales NF ou européenne CF. Enfin, le packaging peut aussi trahir une contrefaçon: si le produit est emballé dans un sac plastique ou que le vendeur ne vous donne aucun certificat d’authenticité, la méfiance est de mise.  

 

> Pour un produit de marque, demandez une garantie

Si le produit est authentique, le vendeur devrait proposer une garantie. Cette dernière doit inclure la possibilité de changer d’avis et de renvoyer la marchandise dans un délai donné.  

 

> Si vous êtes malade, consultez un médecin avant d’acheter un médicament

Le plus simple est de miser sur le principe de précaution, autrement dit pensez à emporter la quantité de médicaments nécessaires dans vos bagages avant de partir. Sur place, si vous avez un problème, consultez un médecin avant tout achat (une liste est disponible dans les ambassades) et ne passez que par les circuits officiels de distribution, à savoir les pharmacies. Enfin, au moment de la transaction, vérifiez bien que la boîte du médicament ou sa notice ne présente aucune anomalie. Si jamais un élément vous semble suspect, n’hésitez pas à le signaler auprès du pharmacien et du fabricant, dont le numéro doit être indiqué en vert sur la boite.  

 Source

Commenter cet article

Archives