Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


5 conseils pour bien choisir son détecteur de fumée

Publié par MaRichesse.Com sur 30 Août 2016, 12:00pm

Catégories : #ASTUCES, #5-TRUCS-A-SAVOIR, #MAISON

5 conseils pour bien choisir son détecteur de fumée

Dans une semaine, le 8 mars précisément, le Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF) trouvera sa place dans toutes les habitations françaises. Rendu obligatoire par la loi votée en 2010, et renforcé par l’arrêté du 14 mars dernier, ce produit suscite de nombreuses interrogations. Pour ne pas vous faire avoir, choisir et installer au mieux son produit, FranceSoir vous prodigue quelques conseils pour un achat et une installation efficaces. 

 

> Où l'acheter?

Pour se procurer un détecteur de fumée, une multitude de choix s'offre au particulier. Les DAAF sont disponibles dans tous les magasins de bricolage. L’occupant d’un logement peut aussi se le procurer dans les grandes surfaces, commerces de proximité spécialisés ou sur Internet. Il peut également faire appel à un électricien ou à un spécialiste de la sécurité incendie qui l’aidera à choisir et à l'installer. 

 

> Comment le choisir?

Il existe des dizaines de détecteurs de fumée sur le marché, mais tous ne se valent pas. D’une manière générale, il faut que les DAAF possèdent les certifications CE et NF EN 14604. Pour vous aider à choisir, l'association UFC-Que choisir a publié dans son mensuel de février un comparateur détaillé de détecteurs de fumée. La durée de vie de votre détecteur dépend quant à lui du type de pile qui lui est associé. Une pile alcaline devra ainsi être changée tous les ans, contre 5 ans pour une pile lithium. Toutefois, il est nécessaire que chaque détecteur de fumée puisse émettre une alarme lorsque la pile doit être changée. Ensuite, d’autres critères tels que le prix, la possibilité de connecter l’appareil avec son smartphone ou encore le design peuvent jouer. 

 

> A quel prix?

Pour un modèle classique conforme aux normes, il faut compter entre 10 et 25 euros. Mais certains appareils valent beaucoup plus cher. Leur prix évolue en fonction de leur autonomie mais aussi de certaines options proposées, comme par exemple la mise en sourdine temporaire, des flashs lumineux, une télécommande, la possibilité de raccorder plusieurs détecteurs ensemble par onde radio ou bien des finitions esthétiques originales. Les prix peuvent alors s'échelonner de 20 à plus de 100 euros. La responsabilité en revient au propriétaire et non au locataire. 

 

> Où l'installer?

Une fois le détecteur acheté, la question de son positionnement se pose. Il est alors vivement recommandé d’installer son détecteur de fumée le plus en hauteur possible, idéalement au plafond, dans une chambre occupée ou dans un couloir desservant les chambres afin de permettre au détecteur de réveiller le maximum d'occupants en cas d'incendie. Si le logement est grand et compte plusieurs étages, il est alors recommandé d'en installer un dans chacun d'eux. Toutefois, mieux vaut éviter la cuisine et la salle de bain, des endroits sujets aux fausses alarmes enclenchées à cause des sources de vapeur. 

 

> Comment l'installer?

La pose d'un détecteur de fumée ne requiert pas de compétences particulières. Ce travail, réalisé en seulement quelques minutes, est accessible à tous les bricoleurs, même aux débutants. Avant de l'installer, il vous suffit simplement de retirer l'étiquette afin d'activer les piles. Puis percez deux ou trois trous dans le plafond à l'emplacement choisi et placez les chevilles dans ces trous. Dernière étape: installez le boîtier et fixez-le au plafond en le vissant dans les chevilles. Toutefois, certains détecteurs ne nécessitent pas ce travail et peuvent s'installer grâce à de l'adhésif double face ou un système aimanté. Si un doute subsiste, de nombreux tutoriels sont accessibles sur Internet, comme celui de l'association UFC-Que choisir. 

 Source

Commenter cet article

Archives