Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Vos 10 tracas de l’été et leurs solutions naturelles

Publié par MaRichesse.Com sur 29 Juillet 2016, 19:20pm

Catégories : #ASTUCES, #SANTE-BIEN-ETRE, #VACANCES

Vos 10 tracas de l’été et leurs solutions naturelles

L’été, on l’attend tous avec impatience, mais quand il est là, on se rappelle qu’il apporte aussi son lot de petits soucis : grosses chaleurs, plantes et bêtes qui piquent, mal des transports... Pas de panique : il existe pour tous ces maux des réponses saines, naturelles, sans produits chimiques. Voici nos 10 astuces et les produits naturels à avoir dans votre valise pour un été serein avec consoGlobe, premier site français de la consommation durable dont le siège est à Roubaix.

tique

 

1. Eviter de se faire piquer par les moustiques

Avec l’humidité importante et la chaleur, les moustiques sont parmi nous. En force. Evitez les répulsifs au DEET, aussi nocifs que les pesticides. Commencez par connaître les gestes qui éviteront de vous rendre « charmants » pour ces insectes : lavez bien vos pieds et chevilles. Prenez des douches (courtes de préférence) régulièrement. Portez des vêtements amples, couvrants et clairs : les moustiques repèrent au nez, mais aussi à la vue. Et sachez que ces bestioles-là vous aiment consommateur de bière, vous serons donc moins attractifs si vous n’en consommez pas !

Vous pouvez, chez vous, placer des moustiquaires aux fenêtres, et, simplement, des géraniums odorants : non pas le géranium pour balcon que nous connaissons tous, mais le Pélargonium. Sur soi, on préférera les essences végétales. On peut utiliser les spirales, plus nocives, mais tout de même préférables aux sprays et bombes.

Retrouvez sur consoGlobe.com les fiches pratiques anti-moustiques pour choisir votre répulsif naturel.

 

2. Soigner les démangeaisons d’insectes

Si vous êtes malgré tout piqués, aussi par des abeilles, taons, ou guêpes, emmenez avec vous de l’huile essentielle de lavande, que vous frotterez doucement sur la piqure, après avoir appliqué un glaçon pour anesthésier la douleur. Si vous n’en avez pas sous la main, vous aurez certainement du vinaigre : appliquez une compresse d’eau imprégnée de celui-ci sur la piqure. Vous pouvez aussi frotter de l’ail, du citron, ou de l’oignon, toujours après un peu de froid.

Dans une autre catégorie, soyez aussi très vigilants par rapport aux morsures de tiques, cause dans certains cas – rares heureusement – de la très grave maladie de Lyme.

A lire aussi : Adoptez les bons réflexes face aux tiques.

 

3. Chasser ces satanées mouches

Evitez tout d’abord de les attirer : ne laissez pas traîner de déchets organiques, de fruits trop mûrs, aérez la salle de bain pour en chasser l’humidité, et tirez les rideaux le soir : la lumière jaune des ampoules les attire. Pour repousser celles qui vous envahissent, les diffuseurs d’huiles essentielles de menthe poivrée, de lavande, de citronnelle ou de tanaisie sont très efficaces. Agrément agréable de l’été : gardez aussi chez vous, près des fenêtres, des pieds de basilic, dont elles détestent l’odeur. Vous pouvez opter aussi pour des fleurs décoratives : œillets d’Inde, tanaisie…

Pratique : 10 astuces naturelles contre les mouches

 

4. Eviter les méduses et soigner leurs douloureuses piqûres

Du fait de la disparition des tortues et du réchauffement climatique, les méduses se multiplient en mer. Certaines peuvent être (très) douloureuses. Pour vous protéger, il n’y a pas de recette miracle. Vous pouvez porter un T-shirt de bain, qui aura le mérite aussi de vous protéger des coups de soleil.

En cas de piqure, vous rincerez immédiatement la piqure avec de l’eau salée, chaude si possible, ou du sérum physiologique, pendant 30 mn. N’employez surtout pas d’eau douce qui fera s’éclater les cellules urticantes non ouvertes. Retirez tout morceau de tentacule accroché à la peau avec une pince à épiler. Vous appliquerez ensuite du désinfectant et une crème anti-histaminique. Et consultez un médecin si les symptômes sont trop douloureux et importants.

A lire aussi : les crèmes anti-méduse : arnaque ou solution ?

 

5. Soigner sa transpiration sans polluer ni s’irriter

La transpiration est un mode de régulation de la température corporelle on ne peut plus naturel et nécessaire. Mais, par coup de chaud, on voudrait éviter le désagrément des heures qui suivent. Car ce n’est pas au moment où l’on transpire qu’une odeur de transpiration se manifeste, c’est quelques heures après, lorsque la transpiration dans les zones pileuses et mal ventilées du corps aura… macéré, aidée en cela par des bactéries qui y trouvent toutes sortes de nutriments. Bref, une bonne douche, bien sûr, et ça ira déjà mieux.

Plus surprenant : saviez-vous que si vous mangez des légumes, votre odeur sera beaucoup moins forte que si vous mangez beaucoup de protéines animales, de l’ail, des épices, de l’oignon, du fromage, du café, du chocolat, du citron, ou encore du beurre de cacahuète ?

Et comme vous transpirerez, optez pour des solutions non polluantes et non irritantes pour éviter les odeurs incommodantes : le bicarbonate de soude, la pierre d’Alun, le vinaigre de cidre, le talc, ou encore l’aloe vera.

Et si vous fabriquiez votre propre déodorant naturel bio ?

 

6. Prévenir et guérir les boutons de chaleur

Les boutons de chaleur, ce sont de petits boutons rouges sur le cou, la poitrine, et dans les plis du corps causés par la transpiration en cas de chaleur. Pour les éviter – et les irritations qui les accompagnent – on veillera à porter des vêtements amples, à bien se rafraîchir (douche) et à se protéger du soleil. En cas d’apparition, vous appliquerez un glaçon sur les zones enflammées pendant quelques minutes, vous éviterez (bien sûr…) la chaleur et vous sécherez ensuite soigneusement. On peut aussi appliquer un peu de bicarbonate de soude.

Le bicarbonate de soude est vraiment la poudre à tout faire !

 

7. Éviter le mal des transports

S’évader en été, c’est bien, mais si c’est pour être malade dans sa limousine, sur son yacht, ou dans son hélicoptère tout du long du trajet, vous avouerez que c’est dommage. Il existe des solutions simples pourtant pour soulager le mal des transports. Votre trousse d’huiles essentielles va s’enrichir de l'huile essentielle de lavande pour ses vertus apaisantes et de l’huile de menthe poivrée. Contre la nausée, l'huile essentielle de gingembre possède des propriétés anti-nauséeuses et antispasmodiques.

Si ces astuces ne fonctionnent pas pour vous, retrouvez toutes nos astuces contre le mal des transports.

 

8. Difficulté à dormir

Difficile de s’endormir quand il fait chaud. Mais, en cas de forte chaleur, il n’y a pas forcément besoin de la climatisation : prenez une douche fraîche avant de vous coucher, évitez le sport en soirée, évitez tout alcool et buvez de l’eau en abondance. Et mettez l’inverse d’une bouillote sous vos draps : un bloc réfrigérant. Enfin, mangez, là encore, plus que jamais, des légumes et des fruits frais !

Lire aussi : Trucs et astuces : bien manger, dormir et vivre en été

 

9. Soigner les coups de soleil

Les huiles essentielles viennent de nouveau à notre rescousse en cas de coup de chauffe sur la peau. Si vous n’avez pas suivi les conseils habituels pour éviter les coups de soleil, diluez 15 gouttes d’huile essentielle de lavande bio dans une cuillère à soupe d’eau distillée et massez doucement la zone rougie avec la préparation obtenue pour soulager un léger coup de soleil. S’il est plus grave, pressez-vous de voir un médecin.

Trucs et astuces : bronzer et conserver son bronzage en sécurité

 

10. Prévenir la sécheresse au jardin

Il n’y a pas que nous qui souffrons de la chaleur, nos plantes aussi ! Réchauffement climatique oblige, vous pouvez commencer par penser aux espèces résistantes à la chaleur. On appelle le jardinage sans eau le xéropaysagisme. Mais si vous n’avez pas été si prévoyants, arrosez lentement, pour laisser le temps à l’eau d’être absorbée, et le matin tôt afin de réduire l'évaporation et le roussissement des feuilles par le soleil.

Les récupérateurs d’eau peuvent aussi être un bon investissement pour couvrir les besoins en eau de votre jardin.

Passez un bel été, de belles vacances, et prenez soin de vous ! 

 Source

Commenter cet article

Archives