Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Voir la vie autrement

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Juillet 2016, 11:38am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #VIE, #HEUREUX

Voir la vie autrement

Vous portez des lunettes ou des verres de contact ? Vous savez donc à quel point l'un ou l'autre peut devenir handicapant lorsque vient le temps de pratiquer des activités sportives au quotidien.

Expatriée au Costa Rica depuis peu, la Québécoise Catherine Marquis fait partie de ces personnes pour qui la correction de la vue au laser a joué un rôle clé dans leur vie. En effet, avoir une vision claire s'avérait essentiel pour cette kinésiologue qui a cofondé l'entreprise BFit Retreat(spécialisée dans les retraites santé et surf).

Nous avons rencontré Catherine pour en connaître un peu plus sur ce qui l'a amenée à opter pour cette intervention et sur les changements qui s'en sont suivis.

Elle nous confie avoir toujours été très active. Bien sûr, le fait de porter des verres de contact ne l'empêchait pas de pratiquer les sports qu'elle aimait... mais, bien souvent, le prix à payer était un certain niveau d'inconfort.

 

« Quand je courais, c'était la sueur ; quand je jouais au volley-ball de plage, c'était le sable ; quand je surfais, c'était l'eau salée... Tous des irritants pour les yeux qui me forçaient à rincer et à laver mes lentilles fréquemment. C'est sans compter qu'il m'est déjà arrivé de devoir interrompre une session de surf parce que j'avais perdu un verre de contact dans l'eau. »

Assez périlleux lorsqu'on choisit de s'établir au Costa Rica pour se consacrer à la pratique du surf à temps plein !

C'est ainsi que la correction de la vue au laser s'est vite hissée au rang des priorités de Catherine. Elle a arrêté son choix sur LASIK MD, une décision qu'elle nous dit motivée en partie par le lien de confiance qu'elle a pu créer rapidement avec l'équipe. Elle qualifie d'ailleurs l'opération de « rapide » et d'« irréprochable ».

Ce qui a le plus changé dans sa vie à la suite de cette intervention ? Une liberté retrouvée.

« Je n'hésite plus à dire oui lorsqu'on me propose de faire une activité qui sort de l'ordinaire. Je pense par exemple aux activités aquatiques et aux escapades de dernière minute, qui nécessitaient auparavant de prévoir une seconde paire de verres de contact ainsi qu'une paire de lunettes ! »

Aujourd'hui, l'entrepreneure férue de sports peut pleinement apprécier son activité préférée, le surf, qu'elle pratique au quotidien. Elle nous dit même avoir découvert un tout autre monde lorsqu'elle est retournée sur l'eau la première fois après son intervention, ce qu'elle a pu faire sans trop attendre. En effet, la correction de la vue au laser ne nécessite que sept jours de pause avant de pouvoir reprendre des sports aquatiques. Il est maintenant possible pour Catherine de voir les paysages à partir de la rive, mais également de saisir à fond les moments de beauté éphémères qu'offre la côte pacifique.

Un autre changement majeur dans la vie de Catherine : renouer avec la conduite de nuit.

Si vous portez des verres de contact ou des lunettes, vous savez à quel point conduire lorsqu'il fait noir peut parfois s'avérer fatigant et difficile. Pour Catherine, qui n'osait plus le faire, c'était carrément devenu un handicap.

« Je n'osais plus utiliser ma voiture en soirée ou pendant la nuit, car je voyais de gros halos qui nuisaient à ma vision et à mes réflexes de conductrice ! Ces halos ont désormais disparu. J'ai regagné ma confiance et je peux de nouveau conduire la nuit. »

Que vous soyez au Québec ou ailleurs dans le monde comme Catherine, il n'est jamais trop tard  pour oser la correction de la vue au laser... et ainsi plonger dans un nouveau monde rempli de possibilités. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives