Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Une mère de famille privée d'aides sociales met fin à ses jours

Publié par MaRichesse.Com sur 8 Juillet 2016, 03:43am

Catégories : #FAMILLE, #FAITSDIVERS

Une mère de famille privée d'aides sociales met fin à ses jours

Racontée par La Voix du Nord le 6 mai, l’histoire d’Emilie Loridan, une mère de famille au chômage dépourvue d’aides sociales et qui s’est suicidée le 3 juillet, est poignante. "Fatiguée", "à bout", la maman de deux enfants de six et huit ans, ne touchait plus aucune aide de la CAF lorsqu’elle s’est donnée la mort. Seulement une allocation enfant handicapée de la part de la Belgique pour sa fille trisomique, d’un montant de 398 euros.

En juin, lorsque le journal l’avait rappelée pour savoir où en était son dossier, Emilie Loridan avait expliqué : "À part me dire que je dois demander une pension alimentaire au papa de mes enfants, je n’ai rien de plus. La CAF m’a même supprimé mon APL". Elle avait ajouté ne plus savoir "quoi faire pour s’en sortir". 

 

"Un travailleur social la suivait"

Selon La Voix du Nord,  "le papa (dont elle est séparée) étant belge et en activité, la petite fille trisomique devait percevoir l’allocation belge, qui était prioritaire, ce qui avait effectivement pour conséquence de la priver des droits aux allocations françaises". Mais sans travail, ni RSA, la jeune maman ne s’en sortait pas. Accompagnée par les services sociaux, "elle avait pu obtenir une maison T4 avec jardin rue du Général-Mangin", a expliqué la directrice générale adjointe des services de la ville d’Armentières.

"Un travailleur social la suivait, elle avait pu être inscrite tout de suite à l’épicerie solidaire. Des bons en urgence lui avaient également été donnés pour répondre à sa situation immédiate". Mais la situation, sans doute trop difficile à vivre, ne s’améliorait pas. Elle ne s’était pas présentée à son dernier rendez-vous avec les services sociaux et ne répondait plus au téléphone. La CAF n’a pas souhaité s’exprimer. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives