Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Un fugitif activement recherché suite à la mort de Wendy à Saint-Martin

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Juillet 2016, 03:35am

Catégories : #POLICE, #FAITSDIVERS

Un fugitif activement recherché suite à la mort de Wendy à Saint-Martin

Quinze enquêteurs travaillent sur la mort de Wendy Montulet à Saint-Martin (Antilles), ce week-end. Plusieurs profils suspects ont été dressés. Un fugitif, soupçonné d'un acte similaire survenu en 2006, est activement recherché.

Deux jours après la découverte du corps sans vie de la Hutoise Wendy Montulet, 21 ans, retrouvée poignardée à 500 mètres de son hôtel, la quinzaine d'enquêteurs poursuit ses investigations, à la recherche de l'auteur et de l'arme du crime. 

Porte à porte, recherches minutieuses, rien n'est laissé au hasard par la cinquantaine de gendarmes chargées de ramener le moindre indice susceptible d'accélérer l'enquête. Pour l'heure, seules quelques pistes ont été dégagées. 

"On a déterminé un certain nombre de profils et un certain nombre de descriptions physiques de plusieurs personnes qui pourraient être impliquées dans cet homicide, relate le capitaine de gendarmerie, Emmanuel Maignan, dans les colonnnes de L'Avenir. Il faut cependant les trouver, pouvoir s'assurer si l'une d'entre elles en est l'auteur ou non".

Les autorités, qui espèrent qu'il sera possible de relever des traces ADN de l'auteur, se refusent pour le moment à qualifier l'homicide de crime à caractère sexuel. "Toutes les hypothèses restent ouvertes", répond-on, même si tous les délinquants sexuels de l'île font l'objet de vérifications.

Parmi eux, figure Cuchi, un fugitif suspecté du meurtre d'une jeune femme, violée et tuée à coups de pierre en 2006. Introuvable depuis son évasion en février dernier, l'homme de 38 ans n'est "pas une piste privilégiée, mais c'est une piste parmi d'autres", selon le procureur de la République de Basse-Terre (Saint-Martin), Samuel Finielz, repris par Sudpresse. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives