Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Trop de bruit nuit à l'apprentissage du langage chez l'enfant

Publié par MaRichesse.Com sur 26 Juillet 2016, 11:46am

Catégories : #SCIENCE, #CERVEAU, #ENFANT, #SANTE-BIEN-ETRE

Selon une étude récente, la présence de bruit de fond à l'école ou à la maison rendrait l'apprentissage de nouveaux mots plus difficiles chez l'enfant.

 

Trop de bruit nuit à l'apprentissage du langage chez l'enfant

A la maison, les nuisances sonores peuvent facilement perturber l'apprentissage des plus petits. Les 12 premiers mois sont fondateurs pour le bébé qui découvre les sons de sa langue. De 18 mois à l'âge de 2 ans, il connait déjà quelques mots . Cela lui demandera peu de temps avant d'utiliser les bons pour former ses premières phrases et maîtriser les bases du langages à son entrée en maternelle. En théorie du moins, puisqu'une récente étude, publiée le 21 juillet dans la revue Child Development, vient appuyer la relation entre nuisance sonore et apprentissage du vocabulaire chez les très jeunes enfants.

« Apprendre des mots chez l'enfant est une compétence importante qui lui permet de se donner les clés vers la réussite scolaire », indique Brianna McMillan, auteure de l'étude et doctorante en psychologie à l'Université du Wisconsin à Madison.

Les études existantes sur l'impact des nuisances sonores dans l'environnementsuggèrent qu'un bruit trop important peut affecter l'enfant au niveau psycho-physiologique et cognitif entraînant notamment une hausse du rythme cardiaque et des troubles de la concentration. Néanmoins, la plupart des études sur l'apprentissage du vocabulaire sont réalisées dans des conditions d'expérimentation et donc dans des environnements à l'abri de toute pollution sonore excessive.

L'étude réalisée par les chercheurs de l'Université du Wisconsin s'est donc attachée à reproduire le bruit qui pouvait accompagner l'enfant à la maison ou à l'école. 

 

Attirer l'enfant sur le son du mot pour compenser

Pour ce faire, 106 enfants de 22 à 30 mois ont été séparés en 3 groupes.

Les deux premiers groupes ont été confrontés à deux nouveaux mots dans un environnement soit légèrement bruyant, soit très bruyant. Chaque séance consistait à apprendre le sens de ces mots aux enfants mais ceux-ci n'y sont parvenus qu'avec une nuisance sonore légère.

Le troisième groupe, quant à lui, devait apprendre quatre mots au total. Avant la séance, les chercheurs leur ont montré deux étiquettes comprenant un mot écrit parmi les quatre dans un environnement calme puis ont reproduit les conditions des deux précédents groupes.

Les enfants ont réussi à restituer les mots demandés : selon les chercheurs, le fait d'avoir focalisé l'attention des enfants sur l'apprentissage de ces nouveaux mots leur a permis de s'affranchir de l'environnement bruyant. Ils parlent alors de « repères linguistiques ».

"Faire entendre de nouveaux mots de la langue courante sans nuisance sonore avant d'essayer de leur apprendre à quels objets ces mots correspondent peut vraiment aider les très jeunes enfants à maîtriser du nouveau vocabulaire » suggère Jenny Saffran, professeur de psychologie et co-auteur de l'étude.

Lorsque l'environnement est trop bruyant, elle conseille ainsi d'attirer l'attention de l'enfant sur le son du nouveau mot pour compenser.

Brianna McMillan conclut, « Les maisons d'aujourd'hui sont remplies de bruits en tout genre comme la télé, la radio ou des discussions pouvant affecter la façon dont l'enfant apprend des mots pendant son plus jeune âge. Notre étude suggère que les parents devraient prendre conscience du volume sonore de l'environnement dans lequel ils interagissent avec leur enfant ». 

 Source

 

Commenter cet article

Archives