Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Tous les sports sont-ils utiles au coeur ?

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Juillet 2016, 11:46am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Tous les sports sont-ils utiles au coeur ?
Si les exercices modérés menés dans la durée sont profitables au coeur, les efforts intenses peuvent lui nuire. En particulier lorsque l'on est fragile ou âgé.

 

Non, tous les exercices physiques n'ont pas le même effet sur le coeur. Pour le préserver, il faut viser l'endurance et proscrire tout effort intense et brutal. Quand l'exercice est régulier, les bénéfices sont même multiples. Primo, le sport fait baisser les taux sanguins de mauvais cholestérol et participe à la dilatation des petites artères, ce qui diminue la pression artérielle. Il améliore ensuite l'assimilation du sucre, réduisant ainsi le risque de diabète, tout en augmentant le taux sanguin de bon cholestérol, deux effets qui préviennent l'encrassement des artères. Tertio, le coeur plus musclé résiste mieux à l'effort. Et enfin, l'exercice physique améliore le tonus vagal, cette réponse du nerf vague qui s'active au repos et ralentit le rythme cardiaque…

C'est ainsi, comme le rappelle Hervé Douard, cardiologue au CHU de Bordeaux et vice-président de la Fédération française de cardiologie, que «trente minutes d'exercice physique quotidien permettent de réduire de 25 à 30% le risque de mourir d'une maladie cardiovasculaire». Un conseil valable pour tous, que l'on ait un problème cardiaque ou pas. Le tout est de choisir un sport adapté à son âge, à sa corpulence et à son état de santé, tout en écoutant son corps et surtout en se faisant plaisir.

Avant 40 ans, si l'on n'a pas de souci particulier, n'importe quel sport peut être pratiqué. Rien ne s'oppose aux exercices dits «statiques», qui n'impliquent pas des contractions rythmées mais requièrent parfois un effort musculaire intense, comme le lancer de poids, le ski nautique, la planche à voile, l'haltérophilie, etc. En revanche, après 40 ans, mieux vaut être vigilant ; les activités physiques essentiellement statiques font en effet augmenter la pression artérielle, ce que le coeur n'apprécie pas. 

 

Privilégier les activités sportives dynamiques

Même conseil à tout âge pour les personnes particulièrement exposées aux risques cardiaques: «Les sports qui demandent au coeur de fournir un effort intense sur une courte durée augmentent le risque d'infarctus chez les fumeurs, les hypertendus, les diabétiques ou les personnes qui ont du cholestérol», précise le Dr Douard. Dès lors, il est conseillé de vérifier avec son médecin qu'on ne présente aucune contre-indication au sport que l'on souhaite pratiquer. De fait, à partir de 40 ans, les cardiologues recommandent plutôt des exercices qualifiés de «dynamiques», qui font travailler les muscles sur de longues périodes et de façon moins intense: ils correspondent à des sports aussi variés que la marche, le ski de fond, la course d'endurance ou encore le cyclisme et la natation, dans la mesure où l'on ne cherche pas la performance.

D'ailleurs, selon une étude américaine publiée en 2013, la marche aurait autant de vertus pour le coeur que la course à pied. Les chercheurs ont en effet suivi l'état de santé de 33000 joggers et de 16000 marcheurs pendant six ans. Prenant note du sport qu'ils pratiquaient chaque semaine, ils ont aussi calculé leurs dépenses d'énergie quotidiennes. Ils ont alors constaté que pour chaque unité d'énergie dépensée par jour, la marche diminue le risque d'hypertension de 7%, celui de cholestérol trop élevé de 7% également, celui de diabète de 12% et enfin le risque de maladie cardiaque de 9%. À titre de comparaison, pour les coureurs, l'impact sur la prévention du diabète était identique et les bénéfices sur la prévention de l'hypercholestérolémie et des troubles cardiaques étaient moins élevés: tous à 4%. Alors, certes on brûle deux fois plus de calories en courant qu'en marchant, mais en termes de bénéfice cardio, au bout d'une demiheure, l'avantage est le même! 

 

Dix règles d'or

L'étude ne dit rien du cyclisme ou de la natation, deux sports plébiscités par les Français. A priori, la pratique du cyclisme requiert aussi des efforts plus prolongés que la course à pied, pour des bienfaits similaires sur le rythme cardiaque. Mais il faut savoir que le vélo augmente plus la tension artérielle que la course à cause de la pression exercée sur le guidon. Quant à la nage, elle est efficace pour tonifier le coeur et le ralentir.

En règle générale, quel que soit le sport, il faut toujours le pratiquer progressivement et respecter les dix règles d'or: toujours s'échauffer, puis récupérer progressivement au moins dix minutes; penser à respirer profondément et à bien s'hydrater; contrôler son pouls ; s'accorder des temps de repos; éviter les activités intenses par grand froid, forte chaleur ou en cas de fièvre; ne pas fumer et encore moins dans les deux heures avant ou après le sport; ne pas prendre de produits dopants; signaler à son médecin l'apparition d'une douleur dans la poitrine, d'un essoufflement ou de palpitations; et enfin pratiquer un bilan de santé avant de se remettre au sport après 45 ans chez l'homme et après 50 ans chez la femme. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives