Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Sonde Juno: Que peut nous apprendre Jupiter sur la formation de la Terre?

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Juillet 2016, 04:22am

Catégories : #ESPACE, #TERRE

Sonde Juno: Que peut nous apprendre Jupiter sur la formation de la Terre?

D’ici quelques heures, Juno va enfin entrer en contact avec Jupiter : la sonde de la Nasa, dont le voyage a commencé il y a cinq ans, va se placer en orbite autour de laplanète géante gazeuse. Sa mission : rapporter des informations cruciales sur l’atmosphère et la composition de Jupiter qui permettront aux scientifiques de mieux comprendre la formation du système solaire.

 

Durant les dix-huit mois de la mission, la sonde Juno va réaliser une série de mesures sur « la composition profonde de Jupiter », explique Philippe Louarn, chercheur du CNRS à l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie. « Cela permettra de savoir quels sont très exactement les éléments qui composent Jupiter en dehors de ceux que l’on connaît déjà, à savoir l’hydrogène et l’hélium ». La structure interne des planètes géantes gazeuses reste méconnue : « On ne connaît pas les différentes couches de matériaux, on ne sait pas si elles ont un cœur rocheux ou non », illustre Philippe Louarn.

« Si Jupiter n’était pas là, la Terre serait différente »

Grâce à des mesures 100 fois plus précises que celles dont disposent actuellement les scientifiques, Juno va ainsi faire la lumière sur la structure et donc la formation de la plus grosse planète du système solaire. « Du fait de sa taille, Jupiter a consommé beaucoup de gaz de la nébuleuse protoplanétaire lors de sa formation, poursuit Philippe Louarn. Elle a donc influencé la formation des autres planètes : si Jupiter n’était pas là, ou si elle était différente ou placée ailleurs dans l’univers, on peut imaginer que la Terre serait différente ou à une autre distance du Soleil. »

 

 
 

Après deux révolutions de 54 jours, Juno va frôler les pôles de Jupiter et peut-être enfin expliquer le phénomène d’aurores polaires observé sur la planète géante. « Elles ressemblent à ce que l’on voit au-dessus des pôles de la Terre mais elles sont incomparablement plus puissantes et brillantes, note Philippe Louarn. On observe ces structures lumineuses très spectaculaires avec le télescope Hubble, maintenant on devrait comprendre comment elles se forment. » Il faudra toutefois être patients : le temps que Juno réalise les 34 révolutions prévues pour sa mission et que les chercheurs en tirent les premiers enseignements, les premiers résultats ne seront pas publiés avant la fin de l’année 2016. 

 Source

Commenter cet article

Archives