Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Quelles sont les précautions pour louer son logement pendant ses vacances ?

Publié par MaRichesse.Com sur 10 Juillet 2016, 07:23am

Catégories : #ASTUCES, #MAISON, #VACANCES, #ECONOMIE, #ARGENT

Quelles sont les précautions pour louer son logement pendant ses vacances ?

Percevoir un loyer en louant votre logement pendant que vous bronzez à la plage, c’est que vous proposent les experts immobiliers, Patrick Lelong, et Charlie Cailloux du site d’annonces immobilières PAP.fr.

Ça peut valoir le coup, mais encore faut-il trouver des locataires intéressés

Ce ne sera pas compliqué si vous habitez à la mer ou près d’un lieu touristique. L’été, c’est la période des festivals… et du Tour de France. Ces évènements génèrent une clientèle potentielle dans votre ville.
Percevoir un loyer, c’est bien mais ça coûte du temps : il va falloir ranger le logement, faire de la place dans les placards, mettre sous clé les objets précieux… et puis, surtout, il faut accepter de laisser dormir des inconnus dans vos draps sans que ça ne gâche vos propres vacances.

Comment s’y prendre pour éviter les litiges

Il y a trois précautions à prendre :
1) établir un descriptif détaillé qui renseigne au mieux le locataire sur le logement, par exemple sur le nombre de couchages ou encore la distance de la plage ou de la gare ;
2) conclure un contrat qui contient la durée de la location, les modalités de remise des clés et de désistement, le montant des arrhes ou de l’acompte, etc.
3) Enfin, réaliser l’état des lieux à l’entrée et à la sortie des locataires. En cas de dégradation, cela vous permettra de vous rembourser sur le dépôt de garantie.

Les propriétaires demandent généralement 20 à 30 % du loyer mais cela peut être plus si le logement est richement meublé car la loi ne fixe pas de plafond. En tout cas, ce montant doit être indiqué dans le contrat de location.

 

On peut louer son logement à des touristes même dans les villes qui interdisent la location saisonnière

Charlie Cailloux, juriste pour le site d’annonces immobilières PAP.fr, précise :
"Oui, dès lors qu’on loue sa résidence principale à titre exceptionnel, c’est-à-dire moins de quatre mois dans l’année. C’est vrai que les mairies de certaines grandes villes encadrent drastiquement la location saisonnière, c’est le cas de Paris et de Nice, mais l’interdiction ne vise que les loueurs habituels et pas ceux qui louent de temps en temps leur logement personnel pour réaliser un petit complément de revenu quand ils partent en vacances."
 

Logement personnel : est-ce qu’un locataire peut louer son logement ?

"Non, souligne Charlie Cailloux, sauf si le propriétaire l’y a autorisé. A défaut, ce sera une sous-location interdite, pouvant engendrer la résiliation du bail. En avril dernier, un locataire parisien a été condamné à verser 5.000 euros de dommages intérêts à son propriétaire pour sous-location illicite.
Que l’on soit propriétaire ou locataire, il faudra également prendre contact auprès de l’assureur pour vérifier que le contrat multirisques habitation couvre le logement en cas de location."

 

Et les loyers que l’on empoche, il faut les déclarer ?

"Bien sûr, le fisc lui ne prend jamais de vacances ! Il faudra donc tout déclarer : la fiscalité est plutôt intéressante puisque vous ne serez imposé que sur la moitié des loyers perçus. Si vous avez perçu 2.000 euros, seul 1.000 viendront s’ajouter à vos autres revenus de l’année." 

Source

 

Commenter cet article

Archives