Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Quatre ex-banquiers en prison pour manipulation

Publié par MaRichesse.Com sur 8 Juillet 2016, 10:07am

Catégories : #JUSTICE

Quatre ex-banquiers en prison pour manipulation

Quatre ex-banquiers de Barclays ont été condamnés jeudi à des peines de prison pour avoir manipulé le taux interbancaire Libor, a-t-on appris auprès de l'Office britannique de lutte contre la grande délinquance financière (SFO).

Dans le détail, Jay Merchant a écopé d'une peine de six ans et demi, Jonathan Mathew de 4 ans et Alex Pabon de 2 ans et neuf mois de prison. Les trois hommes, reconnus coupables d'avoir manipulé entre juin 2005 et août 2007 la version en dollars du Libor, étaient jugés depuis avril dans le troisième procès au Royaume-Uni sur ce vaste scandale.

Un quatrième banquier, Peter Johnson, qui avait lui plaidé coupable et n'avait donc pas été jugé, a également été condamné jeudi à une peine de quatre ans de prison.

Deux anciens collègues des banquiers condamnés, Stylianos Contogoulas et Ryan Reich, ont aussi été jugés pour les mêmes motifs mais le jury n'est pas parvenu à un verdict à leur sujet. Le SFO a annoncé mercredi demander un nouveau procès à leur encontre.

Le Libor (pour "London Interbank Offered Rate") est un taux interbancaire de référence dans le monde de la finance ayant une incidence sur une masse énorme de produits financiers dont certains prêts aux ménages et aux entreprises.

Le scandale avait éclaté au grand jour en 2012 lorsque Barclays avait révélé qu'elle devait payer 290 millions de livres pour mettre fin à des enquêtes au Royaume-Uni et aux États-Unis sur des manipulations. D'autres grands établissements ont dû depuis payer des milliards dans cette affaire. 

Ce procès était le troisième concernant le scandale du Libor au Royaume-Uni. Tom Hayes, un banquier qui avait travaillé pour UBS et Citigroup, a déjà été condamné l'an dernier à 14 années de prison par un tribunal londonien, une peine ramenée à 11 ans en appel. Un deuxième procès s'était traduit par l'acquittement de six financiers en début d'année. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives