Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pour être reconnues au travail, les femmes doivent être... chaleureuses

Publié par MaRichesse.Com sur 29 Juillet 2016, 06:12am

Catégories : #RELATIONS, #TRAVAIL

Pour être reconnues au travail, les femmes doivent être... chaleureuses

Sur leur lieu de travail, les femmes doivent faire preuve non pas de compétences mais de chaleur pour exercer quelque influence.

Qu’est-ce qui fait qu’une femme semble à l’aise et sûre d’elle sur son lieu de travail? Visiblement, pas ce à quoi on s’attendrait. Les femmes renvoient une image de confiance en elles lorsqu’elles sont chaleureuses, selon une étude à découvrir dans le Harvard Business Review. Un comportement qui n’est pas pris en compte lorsqu’il s’agit d’évaluer l’assurance de leurs homologues masculins.

Margarita Mayo, professeure de leadership à l’IE Business School de Madrid, et deux autres consœurs ont cherché à comprendre pourquoi il y avait si peu de femmes occupant des postes de dirigeants en entreprise. Dans des travaux précédents, elles avaient démontré que les femmes étaient plus dures envers elles-mêmes et que cela nuisait à leur chance de promotion: elles évaluent leurs compétences de façon lucide tandis que leurs collègues masculins ont souvent tendance à surestimer les leurs et à paraître beaucoup plus sûrs d’eux.

Pour parfaire leur travail sur le sujet et en prolongeant une étude de Susan Fiskeprouvant que les gens jugent leurs pairs en fonction de leurs compétences et de leur capacité à se montrer affectueux, Margarita Mayo et son équipe se sont attaquées alors à la confiance des femmes vue par autrui. Car il ne suffit pas d’avoir confiance en soi: encore faut-il que cette assurance soit perçue par ses collègues et supérieurs. Les chercheuses ont pour cela suivi 236 ingénieurs d’une grande entreprise de création de logiciels.

 

Collègue nourricière

Il ressort de leurs travaux que les hommes sont perçus comme sûrs d’eux s’ils sont compétents tandis que, chez les femmes, cela dépend aussi de leur niveau de convivialité. En gros, à compétences égal, si vous êtes un homme vraiment pas cool avec vos collègues et pas du genre souriant, il n’y a pas de doute, vous faites preuve d’assurance. En revanche, si vous êtes une femme qui ne soutient pas ses collègues et reste un peu dans son coin, aïe, vous avez sans doute un problème, vous manquez de confiance en vous. Et si vous n’avez pas confiance en vous, pas de raison de vous faire confiance ni de vous promouvoir.

Margarita Mayo souligne donc qu’il ne suffit pas à une femme d’être sympathique avec ses pairs pour obtenir du crédit dans l’entreprise et donc y être influente.Des études montrent que les évaluations de compétences des femmes contiennent deux fois plus que celles des hommes des mots venant du champ lexical de la gentillesse: douceur, chaleur, dévouement, etc. D’ailleurs, Margarita Mayo elle-même a eu droit à des commentaires de ce type lors de sa première évaluation de compétences en tant que professeure-assistante: on lui avait demandé d’être«nurturing», soit en français un étrange terme qui signifie «nourricier». Comme une maman donc. 

 Source

Commenter cet article

Archives