Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Moins d'eau potable gaspillée à Montréal

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Juillet 2016, 03:03am

Catégories : #MAISON, #CANADA

Moins d'eau potable gaspillée à Montréal

La production annuelle d'eau potable à Montréal a diminué de 20 % depuis 2001, selon le plus récent bilan du Service de l'eau.

Entre 2014 et 2015, les six usines d'exploitation d'eau potable qui desservent tout le territoire de Montréal ont produit au total 600 millions de mètres cubes d'eau, soit une réduction de 5 %. Il s'agit de la plus importante diminution annuelle enregistrée depuis 15 ans.

« Les immenses efforts consentis par notre administration pour remettre à niveau nos infrastructures de l'eau sont payants : on en mesure aujourd'hui les résultats concrets et directs », s'est réjouie Chantal Rouleau, responsable de l'eau et des infrastructures de l'eau de la Ville de Montréal.

La production quotidienne par personne a dépassé l'objectif d'une diminution de 20 % que s'était fixé la Ville d'ici 2017, avec une baisse de 26,5 %.

Depuis 2013, dans le cadre de la Stratégie québécoise d'économie d'eau potable (SQEEP), la Ville de Montréal reçoit une aide financière gouvernementale pour rénover ses infrastructures de l'eau.

Environ 960 réparations ont été effectuées sur les conduites secondaires en 2015, pour un total de 2215 réparations sur l'ensemble du réseau. Le réseau primaire a quant à lui subi une quarantaine de réparations. En 10 ans, 352 km de ce réseau ont été renouvelés, souligne le rapport.

La baisse rapide de la production d'eau montre que le réseau s'améliore. En 10 ans, nous aurons finalement économisé une année entière de production d'eau.

Chantal Rouleau, responsable de l'eau et des infrastructures de l'eau de la Ville de Montréal

Si le taux de pertes est considéré comme stable par la Ville depuis 2013, il était estimé à 30 % pour 2015. Ce taux demeure donc 10 % en deçà de l'objectif fixé par le SQEEP. « Le volume des pertes tend néanmoins à diminuer », précise le bilan.

Les coûts restent les mêmes

La diminution de la production d'eau potable ne signifie toutefois pas une réduction des coûts annuels pour les résidents de Montréal, qui voient la facture s'élever à 360 $. « Ces coûts sont indépendants de la quantité d'eau consommée » et sont donc fixes, peut-on lire dans le rapport. Ils servent plutôt à maintenir des services d'eau 24 heures sur 24.

De nouveaux capteurs et compteurs

La Ville a effectué une recherche systématique des fuites sur 90 % du territoire de Montréal. En 2015, 675 capteurs ont été installés sur le réseau secondaire du centre-ville de l'arrondissement de Ville-Marie.

Grâce à l'installation de ces nouveaux capteurs, 46 km de conduites d'aqueduc sont surveillés en tout temps par un système de détection des fuites, qui permet une intervention plus rapide des équipes sur le terrain.

La Ville bénéficie également de 2309 compteurs d'eau supplémentaires qui sont fonctionnels dans les industries, commerces et institutions depuis 2015, pour un total de 7032 dans toute l'agglomération de Montréal en date du 31 décembre 2015. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives