Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les trois arguments qui plaident en faveur de Wilmots

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Juillet 2016, 09:46am

Catégories : #SPORTS, #PEOPLE

Les trois arguments qui plaident en faveur de Wilmots

Marc Wilmots par-ci, Marc Wilmots par-là. Le sélectionneur des Diables Rouges a été très fortement critiqué ces derniers jours. Pour certains observateurs, les critiques vont même trop loin. Tout n'est pourtant pas de la faute du sélectionneur, qui peut avancer quelques circonstances atténuantes.

 
 

1. Les forfaits en défense
Vincent Kompany, Nicolas Lombaerts, Björn Engels, Dedryck Boyata puis Jan Vertonghen et Thomas Vermaelen. Cela fait beaucoup, même pour une équipe comme la Belgique. Le sélectionneur a dû composer avec deux novices, Jason Denayer et Jordan Lukaku, pour le quart de finale contre le Pays de Galles. Avec les conséquences que l'on sait. Or, la défense belge avait plutôt bien tenu le choc jusque-là dans ce tournoi, avec trois "clean sheets" consécutives. Wilmots a dû constamment bricoler pour trouver le bon équilibre, ce qui était tout sauf évident. Avec Vertonghen et Vermaelen contre l'équipe de Gareth Bale, le match aurait probablement été différent. 

2. Les joueurs ont déçu
Outre le coach, certains joueurs aussi doivent se regarder dans un miroir. Ils ont été nombreux à ne pas répondre aux attentes, comme nous l'expliquions déjà mardi. Entre un Kevin De Bruyne en-dessous de tout contre l'Italie, un Yannick Carrasco qui s'est cherché durant tout le tournoi, un Romelu Lukaku transparent dans les moments importants et un Dries Mertens qui ne fait rien pour revendiquer une place de titulaire, cela fait beaucoup de joueurs en méforme. Etaient-ils fatigués après une longue saison,comme l'a laissé entendre Kris Van Crombrugge, le médecin des Diables Rouges? C'est possible. Et si c'est le cas, ce n'est pas de la faute de Marc Wilmots. 

3. Un bilan chiffré positif
Marc Wilmots, c'est 51 matches à la tête des Diables Rouges. Le bilan: 34 victoires, 8 matches nuls et 9 défaites. Il a connu quatre revers en compétition officielle: contre l'Argentine (Mondial 2014), contre l'Italie (Euro 2016) et deux fois contre le Pays de Galles (qualifications et Euro 2016). Certes, l'équipe s'est arrêtée à deux reprises en quart de finale d'un grand tournoi. Certes, elle a trébûché à chaque fois qu'elle affrontait un poids lourd. Mais personne ne présente un meilleur bilan que le "Taureau de Dongelberg" à la tête des Diables Rouges. Il faut néanmoins avouer que cela ne pèse pas bien lourd au décompte final. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives