Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le trou bleu le plus profond du monde a été découvert en mer de Chine méridionale

Publié par MaRichesse.Com sur 30 Juillet 2016, 09:52am

Catégories : #SCIENCE, #VIDEO

Le trou bleu le plus profond du monde a été découvert en mer de Chine méridionale

La tour Eiffel aurait à peine pied. Avec 300 mètres, le trou bleu (ou "trou marin") le plus profond du monde a été découvert en mer de Chine méridionale, près des îles coralliennes Paracels, affirment des chercheurs chinois, cités par l'agence Xinhua (en anglais), vendredi 22 juillet. Le record précédent était établi par le trou bleu de Dean, situé près des Bahamas et profond de 202 mètres. La chaîne chinoise CCTV a diffusé des images du site.

Une vingtaine d'espèces de poissons découvertes

Les scientifiques chinois du Sansha Ship Course Research Institute for Coral Protection ont commencé à explorer le Dragon Hole – connu sous le nom de Longdong – en août 2015, à l'aide d'un robot, le "VideoRay Pro 4", précise The Washington Post (en anglais). Ils ont notamment découvert plus de 20 espèces de poisson et des organismes marins. Au-delà d'une centaine de mètres, toutefois, l'eau circule mal et semble privée d'oxygène, ce qui exclut d'y trouver de la vie. Après cette découverte, les autorités locales planchent désormais sur le meilleur moyen de protéger l'endroit.

Les habitants du secteur le nommaient déjà l'"Oeil de la mer de Chine méridionale". A la suite du roman traditionnel du XVIe siècle La Pérégrination vers l'Ouest certains pêcheurs considèrent ces lieux comme l'endroit où le héros, un moine, a puisé son bâton d'or, une arme redoutable. De façon plus prosaïque, les trous bleus sont ainsi nommés en raison de leur riche coloration bleu foncé, qui contraste fortement avec les eaux qui les entourent. Il s'agit en effet de grottes qui se prolongent au-dessous du niveau de la mer, ce qui donne cette impression de gouffre. 

 Source

Commenter cet article

Archives