Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La tyrannie des contre-pouvoirs

Publié par MaRichesse.Com sur 8 Juillet 2016, 08:53am

Catégories : #IMPORTANT

La tyrannie des contre-pouvoirs

Le Brexit reflète en partie une des failles des démocraties vieillissantes. Les médecins anglais étaient mobilisés contre l'obligation européenne de ne pas travailler plus de 44 heures hebdomadaires et la perte de pouvoir du Parlement anglais au profit de l'Europe a joué dans l'affaire, au grand dam des Britanniques. En fait, il est possible que notre civilisation finisse par mourir de la multiplication des lieux de pouvoir et des contre-pouvoirs qui apparaissaient comme la clé d'une civilisation moderne.

La loi travail, en France, en est un exemple. Deux chambres, l'Assemblée nationale et le Sénat, à majorités différentes, s'opposent. Une partie significative de la presse souffle sur les flammes par attendrissement pour le mouvement Nuit debout qui revendique à cette occasion une révolution, ce qui ne l'empêchera pas de disparaître rapidement. Certains syndicats bloquent les raffineries de pétrole. Ils organisent des manifestations incontrôlées où sévissent des casseurs. Certaines conduites délictueuses sont ainsi parfois considérées comme des libertés syndicales ! Si l'on ajoute à ceci l'avis du Conseil d'État, puis celui du Conseil constitutionnel, on obtient une situation d'une complexité effrayante. Cette situation montre, à l'occasion d'une réforme pourtant modeste, que chacun estime avoir une légitimité au pouvoir. 

 

Le consensus peut être mortel

Autre exemple : les hôpitaux universitaires. Le directeur général y est nommé par le ministre de la Santé. Mais il est soumis au projet médical qui définit la stratégie de l'établissement d'un médecin élu par tous les médecins, pharmaciens et dentistes de l'hôpital, il rend des comptes au maire, il est dirigé par le directeur de l'Agence régionale de la santé et il subit la pression syndicale. Dans ces conditions, décider devient souvent impossible. Conséquence : plus de la moitié de ces hôpitaux sont en faillite ! Les plus déficitaires étant les plus grands où les contre-pouvoirs sont les plus nombreux. À Marseille, il faudrait fermer la moitié des lits de chirurgie du CHU pour récupérer une certaine rentabilité et s'adapter au progrès médical et chirurgical. Comment un directeur peut-il mener une opération de cette nature avec autant de partenaires ? D'autant que sa carrière dépend plus de l'harmonie locale que de la performance économique, au risque de la faillite de son établissement, mais dont il sait qu'elle sera couverte par l'État et les impôts.

La multiplication des contre-pouvoirs ralentit les prises de décisions et empêche celles qui sont justes, mais douloureuses. Il semble que le vieillissement des civilisations induise une accumulation de contre-pouvoirs, laquelle débouche sur une explosion des règles qui finit par bloquer la société. Comme le dit Péguy :"Tout ce qui commence a une vertu qui ne se retrouve jamais plus. » Le consensus peut être mortel et, dixit La Fontaine, « il est bien fou du cerveau celui qui veut contenter tout le monde et son père ». Pour preuve, le projet de Constitution européenne préparé par Valérie Giscard d'Estaing. Il était confus et agglomérait toutes les propositions pour être consensuel aux dépens de la lisibilité et de l'efficacité. Il a été rejeté, car incompréhensible. Cet avertissement n'a pourtant pas été entendu puisqu'il y a eu le Brexit. Quelle sera l'étape suivante ? 

 Source

 

Commenter cet article

Archives