Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


L’unique Michael Phelps

Publié par MaRichesse.Com sur 8 Juillet 2016, 04:07am

Catégories : #PEOPLE, #SPORTS

L’unique Michael Phelps

Michael Phelps participera à ses cinquièmes Jeux olympiques, et je peux dire que j’ai au moins une chose en commun avec lui: le 200 m papillon comme épreuve fétiche!

Il s’est qualifié également au 100 m papillon et au 200 m quatre nages, mais le 200 m papillon est l’épreuve sur laquelle il va miser le plus aux Jeux olympiques. Je pense qu’il doit être considéré comme un favori pour cette course à Rio.

Ça devient aussi pour lui un beau clin d’œil parce que c’est grâce à cette épreuve qu’il avait été sélectionné à ses premiers Jeux, à Sydney, en 2000, quand il avait 15 ans. C’est un retour aux sources.

 

D’accessible à distant

Je l’ai côtoyé au début de sa carrière internationale grâce à une ex-coéquipière, Marianne Limpert, qui s’était entraînée avec lui durant la période menant aux Jeux d’Athènes en 2004. J’ai vécu mes premiers championnats du monde en même temps que lui. À cette époque, il était plus accessible, surtout que les équipes américaine et canadienne de natation ont toujours été proches l’une de l’autre.

Autour de l’année 2008 toutefois, il s’est réfugié davantage dans son petit monde. Il est devenu plus réservé et plus difficile d’approche. Il vivait avec plus de pression et il restait à l’écart de l’équipe américaine. Dès qu’il sortait en public, tout le monde voulait son autographe. Son horaire est devenu plus chargé et il était moins accessible que Ryan Lochte, par exemple.

On le voyait quand on allait à des compétitions aux États-Unis. Ryan Lochte, par exemple, arrêtait pour signer des autographes. Michael, lui, sortait par une porte secrète pour ne pas avoir à rencontrer trop de personnes.

 

Célébrité à gérer

Les nageurs canadiens, et même la plupart des américains, nous sommes connus surtout dans nos communautés de natation. Mais lui, autour de 2008, il a commencé à être connu d’un plus large public. C’est peut-être devenu un peu plus difficile à gérer.

La célébrité n’est peut-être pas faite pour tout le monde. Je comprends parfaitement qu’il voulait protéger ses performances et qu’il avait besoin de se concentrer et d’avoir un certain calme. Il n’est pas comme Ryan Lochte, qui semble avoir besoin de seulement 30 secondes de concentration avant d’aller établir un record du monde!

Chacun gère à sa façon son stress et sa préparation avant une compétition. Phelps a quand même une préparation traditionnelle et il avait sans doute de la difficulté à se retrouver là-dedans.

C’est peut-être ça qu’il a eu de la misère à gérer. Il avait les moyens de s’offrir un peu plus de soutien que la moyenne des nageurs, ce qui l’a rendu un peu moins accessible. La natation, ce n’est pas un sport dans lequel on est habitué d’avoir une telle célébrité. Il devenait un peu comme un OVNI parmi les athlètes!

Une influence certaine

Il n’en demeure pas moins qu’il a eu une influence sur notre sport. Je sais qu’il y a souvent eu des comparaisons entre la natation et l’athlétisme, par exemple, où l’on entend qu’il serait impossible de s’entraîner pour huit épreuves différentes et toutes les remporter.

Mais on a ici un champion qui a gagné aisément certaines épreuves, mais qui se situait aussi dans la moyenne dans d’autres épreuves et qui réussissait à aller chercher des victoires à l’arraché. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives