Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


L'histoire derrière cette photo d'une manifestation Black Lives Matter à Bâton-Rouge

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Juillet 2016, 10:30am

Catégories : #RACISME, #POLICE, #ETATS-UNIS

L'histoire derrière cette photo d'une manifestation Black Lives Matter à Bâton-Rouge

La photo d'une jeune femme de la manifestation Black Lives Matter à Bâton-Rougeen Louisiane secoue l'Amérique. Cette jeune femme face aux forces de l'ordre est devenue emblématique des manifestations qui ont lieu depuis la mort de deux Américains noirs Alton Sterling et Philando Castile, tués par des policiers.

La jeune femme a ensuite été identifiée par des médias américains comme étant Ieshia L. Evans, une infirmière et une mère d'un jeune garçon.

Plus d'une centaine de manifestants ont été arrêtés dans cette ville ce samedi lors de la protestation pour dénoncer les violences policières envers les Américains noirs. Cependant, c'est le cliché de cette jeune Américaine qui a capté toute l'attention. Une image retentissante et forte d'autant plus que ce combat ne date pas d'hier.

 

 

black lives matter

C'est Jonathan Bachman, un photographe de l'agence Reuters, qui était derrière l'objectif pour capturer le bon moment au bon endroit. La police était en train de déplacer les manifestants sur le côté de la route lorsqu'il a vu cette femme, plantée sur ses pieds et refusant de partir. "Ça s'est passé très vite mais je pouvais dire qu'elle n'allait pas bouger, et c'était comme si elle campait sur sa position", confie-t-il à The Atlantic. "Et je pensais juste que c'était le bon endroit pour me mettre en position et faire une image, simplement parce qu'elle était là dans sa robe et que vous aviez deux policiers dans leur attirail anti-émeute."

Une arrestation qui n'a pas été violente selon Jonathan Bachman. La manifestante n'a pas résisté et les policiers n'ont pas eu à la traîner de force.

Toujours selon The Atlantic, le département de police de Bâton-Rouge a affirmé que la manifestation a été organisée par "des personnes extérieures à la communauté de Bâton-Rouge". En plus des arrestations, trois fusils, trois fusils de chasse et deux pistolets ont été confisqués. Un policier de Bâton-Rouge a eu plusieurs dents cassées à cause de projectiles lancés. La manifestation qui avait commencé pacifiquement a dégénéré par la suite. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives