Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


L’aspirine augmente la probabilité d’avoir un garçon

Publié par MaRichesse.Com sur 8 Juillet 2016, 11:36am

Catégories : #MEDICAMENT, #SANTE-BIEN-ETRE, #GROSSESSE

L’aspirine augmente la probabilité d’avoir un garçon

Est-il possible d’influencer Dame nature dans le choix du sexe de son futur enfant ? Selon une récente étude, la science pourrait avoir son mot à dire. Il semblerait que certaines substances, comme l’aspirine, puissent avoir un impact sur le sexe de l’enfant à naître chez les femmes avec un antécédent de fausse couche. Les conclusions, plutôt surprenantes, de cette recherche américaine ont été publiées dans le Journal of Clinical Investigation.

 

► Méthodologie : 1 228 femmes, de l’aspirine et un placebo
Des chercheurs de l’Institut national de la santé infantile et du développement aux Etats-Unis se sont intéressés à 1 228 femmes qui avaient souffert de fausse couche dans le passé. Ces dernières ont été séparées en deux groupes. Celles du premier devaient prendre une faible dose d’aspirine avant les relations sexuelles et celles du second groupe prenaient une pilule placebo. 

 

► Ce que l’étude a démontré : l’aspirine semble avoir un rôle
Parmi les participantes à cette étude, 31% de celles qui ont pris de l’aspirine ont eu un petit garçon contre 23% de celles qui étaient dans le groupe recevant le placebo. Pour les chercheurs, prendre une aspirine avant la conception aide donc à réduire le rejet l’embryon mâle. Cité par le Daily Mail, le Pr Simon Fishel donne certaines précisions : "d’autres études sont nécessaires pour confirmer s’il s’agit d’une solution potentielle à l’excès apparent de bébé de sexe féminin pour les femmes présentant des signes d’inflammation".

 

Mais attention, cette conclusion n’est pas à appliquer à toutes les femmes, comme le précise le Pr Fishel : "elle ne concerne que les femmes qui ont eu des fausses couches et des signes d’inflammation. Il n’y a pas d’incidence sur les rapports sexuels dans les conceptions normales. Dans ce cas, l’aspirine n’augmentera pas les chances d’avoir un garçon". Comme le décrit leDaily Mail, des précédentes études ont montré que les fausses couches pouvaient être liées à une inflammation accrue dans l’utérus. Dans ce cas, "le système immunitaire verrait l’embryon qui se développe comme un corps étranger en l’attaquant avec des composés inflammatoires". Et comme les fœtus mâles sont considérés comme plus vulnérables, les chances d’avoir un garçon sont réduites pour les femmes.

 

► Ce qu’il faut en conclure : l’aspirine, un médicament aux super-pouvoirs ?
L’aspirine est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Elle est utilisée pour lutter contre les douleurs à caractère inflammatoire ainsi que la fièvre. Depuis plusieurs années, de nombreuses études ont mis en avant certains pouvoirs insoupçonnés de l’acide acétylsalicylique pris à faible dose. Plus particulièrement, l’aspirine pourrait aider à lutter contre le cancer, à diminuer le risque de rechute chez les personnes ayant eu un premier infarctus, améliorer l’espérance de vie des patients souffrants d’un cancer gastro-intestinal ou encore de freiner le risque de développer un cancer de la prostate.

Attention, des experts alertent également sur les dangers possibles pour la santé que l’aspirine peut causer : risque hémorragique, allergie, maux de tête en cas de surdosage, etc. L’aspirine est fortement déconseillée à partir du 5ème mois révolus chez les femmes enceintes. Dans tous les cas, sa prise doit être encadrée par un médecin. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives