Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


François Hollande gagne trois points de popularité en juillet

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Juillet 2016, 06:42am

Catégories : #POLITIQUE, #PEOPLE, #FRANCE

François Hollande gagne trois points de popularité en juillet

À neuf mois de l'élection présidentielle, l'heure de l'embellie est-elle venue pour François Hollande ? Selon un sondage Ifop pour le JDD, le chef de l'Étatgagne trois points de popularité en juillet, avec 17% de Français satisfaits de son action (stable à 21% pour Manuel Valls). Il n'y a toutefois pas de quoi fanfaronner du côté de l'Élysée. Le nombre de mécontents de l'action du président de la République pointe toujours à un niveau très élevé : 82% (- 3 points). Les Français sont 44% à être "très mécontents" (-6 points). 

François Hollande convainc davantage les sympathisants socialistes (57% pour le Président, 53% pour Manuel Valls). De bon augure pour la primaire de la gauche de gouvernement ? Celui qui souhaitait pourtant faire de la jeunesse sa priorité peine à convaincre les 25-34 ans. Dans cette tranche, sa cote de popularité diminue de moitié en un mois, passant de 14% à 7%. Ils sont 11% à être satisfaits de la politique de Manuel Valls (17% un mois plus tôt).

 

Plus de personnes satisfaites chez Les Républicains qu'au Front de Gauche

Faut-il y voir une conséquence de la volonté jamais remise en cause de Manuel Valls d'adopter la loi Travail (utilisation du 49.3 à trois reprises) ? Le Premier ministre compte en tout cas désormais plus de personnes satisfaites de son action parmi les sympathisants Les Républicains (14%) que chez ceux du Front de gauche (13%).

"Aucune des personnes interrogées ne s'est référée cette fois positivement aux réactions du pouvoir après la tragédie de Nice", précise Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'institut de sondages, au Journal du Dimanche. "Ensuite, la loi Travail continue d'être, elle, très fortement évoquée, de façon hyper-négative", ajoute-t-il. "Dans un autre registre, l'affaire du coiffeur personnel du président, qui gagne près de 10.000 euros par mois, a été très souvent citée", précise l'hebdomadaire. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives