Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Facebook : copier-coller un statut pour protéger sa vie privée ne sert à rien

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Juillet 2016, 03:44am

Catégories : #FACEBOOK

Facebook : copier-coller un statut pour protéger sa vie privée ne sert à rien

 

Sur Facebook, des messages incitent les internautes à copier-coller un statut pour protéger leur vie privée. Un canular qui ne sert à rien mais qui trompe de nombreux utilisateurs. Décryptage. 

Sur Facebook, le canular est presque devenu un sport. "Intox" sur l'actualité, faux messages indiquant que le réseau social va devenir payant et, régulièrement, l'apparition d'un statut à copier-coller sur sa page personnelle pour protéger sa vie privée. Un message qui s'est à nouveau répandu ces derniers jours et que vous avez peut-être eu l'occasion de lire. 

 

 

 

Pourquoi ça ne sert à rien ? 

Le canular est bien ficelé : référence à un article de loi, à un média qui aurait fait mention des changements de la politique de confidentialité et incitation à copier-coller le statut en urgence sous peine de voir ses données personnelles utilisées. Or, tout est faux.

Publier ce statut ne protège en aucun cas l'utilisateur. La raison est simple : lorsque vous vous inscrivez sur Facebook, vous acceptez la politique d'utilisation des données et en particulier la "licence non exclusive, transférable, sous-licenciable, sans redevance et mondiale pour l'utilisation des contenus de propriété intellectuelle que vous publiez sur Facebook". Traduction : vous autorisez le réseau social ou des tiers à utiliser vos données, "sans redevance" donc gratuitement, sans vous en demander la permission. 

 

Protéger son compte, c'est possible

Une fois inscrit, inutile donc de crier à l'arnaque. Dans sa charte d'utilisation des données, le réseau social explique recueillir de nombreuses informations qui vont de votre numéro de carte de crédit (si vous faites des achats sur Facebook) à vos contacts en passant par vos conversation, vos photos partagées, bref le moindre de vos faits et gestes (voir vidéo ci-dessous). 

En plus d'être faux, le fameux statut sur la protection des données n'a aucune valeur juridique comme le rappelait Rue 89 lors d'une précédente vague de canulars en 2012. Si la question de la vie privée vous interpelle, il est tout de même possible de "protéger" un minimum ses données sur Facebook. Première étape : s'assurer que son compte est bien privé et non public, autrement dit non visible par des internautes ne faisant pas partie de vos ami(e)s. Limiter la visibilité de vos publications, examiner les photos sur lesquelles vous êtes identifié et surtout ne pas donner de détails intimes sur votre vie privée.

 

Facebook analyse tout, jusqu'au mouvement de la souris

Si vous pensiez passer incognito sur le réseau social en ne publiant aucune information, sachez que cela ne suffit pas. Parmi toutes les données analysées, Facebook capte notamment le mouvement du curseur de la souris, un peu comme le font certains site marchands pour en savoir plus sur les habitudes des consommateurs en ligne. Même chose pour les recherches effectuées ou les profils visités. Le réseau social peut même vous suivre ailleurs sur le web grâce au bouton "J'aime" installé sur de très nombreux sites Internet. 

 Source

Commenter cet article

Archives