Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Euro 2016: Dix raisons qui prouvent que la France va battre l'Allemagne

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Juillet 2016, 03:05am

Catégories : #SPORTS

Euro 2016: Dix raisons qui prouvent que la France va battre l'Allemagne

Nous y revoilà, au pied de la montagne. L’Allemagne, championne du monde en titre. L’Allemagne, que les Bleus ne battent qu’en match amical, quand ça ne compte pas. L’Allemagne en demi-finale, et le souvenir traumatisant de Séville. L’Allemagne qui a déjà claqué le beignet de l’équipe de France il y a deux ans au Brésil. Mais c’était la dernière fois. Promis, jeudi, les joueurs de Didier Deschamps vont faire basculer l’histoire de leur côté, c’est écrit. Suivez le guide.

Parce que c’est l’Euro des fins de série
Ouais, on sait, l’histoire des confrontations avec l’Allemagne nous est moyennement favorable, même quand on enlève les guerres (on compte pas les Ricains, sinon c’est pas du jeu). Mais aucune série n’est éternelle. Prenez les Allemands, qui n’avaient JAMAIS AU GRAND JAMAIS battu l’Italie dans une grande compétition avant leur quart de finale contre la Squadra Azzura. D’accord, ils ont tremblé, d’accord, ils ne faisaient pas les fiers avant la séance de tirs au but, mais ils ont su renverser le sens de l’histoire. A nous de nous en inspirer.

 

EN DIRECT. Euro 2016: Allemagne-Italie, la Mannschaft face à sa malédiction italienne, le... http://bit.ly/29dVSJP 

 
 

Parce qu’il serait peut-être temps de respecter le traité de Versailles
A ce sujet, il est temps de dire qu’on a été grands princes. Parce que sur les 132 milliards en mark-or de dommages de guerre prévus par le fameux traité, on a touché peanuts, dans nos souvenirs. Et c’est drôle, d’ailleurs, les Allemands font comme s’ils avaient oublié, mais pour nous tanner sur le déficit à 3 %, là, il y a du monde. Nous, on n’a pas oublié. Effacer l’ardoise ? Pourquoi pas, mais il faut nous laisser gagner cet Euro. Sinon on rend l’Alsace et la Lorraine.

Le père la Victoire
Le père la Victoire - SIPA

 

Parce que Giroud il va en faire de la pâte à modeler de Neuer
On en fait des caisses sur le talent de Manuel Neuer. Et qu’il est beau, et qu’il sort vite, et qu’il prend de la place dans sa cage, gnagnagna… Tout ça, Giroud s’en fout. L’avant-centre des Bleus adore le gardien du Bayern. Il lui a marqué son premier but en sélection et il le martyrise régulièrement avec Arsenal (enfin, là, on s’emballe. Arsenal se fait martyriser mais lui arrive à marquer). « L’Allemagne, ça rappelle de bons souvenirs pour ma première titularisation en équipe de France en février 2010, il y a eu aussi le Stade de France, j’ai marqué les deux fois. On dit qu’en général, les clubs allemands me réussissent plutôt aussi ».

Olivier Giroud, l'attaquant de l'équipe de France, le 3 juillet 2016, contre l'Islande.
Olivier Giroud, l'attaquant de l'équipe de France, le 3 juillet 2016, contre l'Islande. - PHILIPPE LOPEZ / AFP

Parce que la moitié des mecs sont blessés en face
Reus, Gundogan, et Rudiger avant la compétition, Hummels, Khedira et Gomez après l’Italie, c’est peu de dire que là, Joachim Low a pris cher par rapport à ses plans de départ. Les Bleus, s’ils ont longtemps été poursuivis par la guigne cette saison, ont été relativement épargnés depuis le 10 juin. Les 23 joueurs sont disponibles et prêts à jouer en demi-finales. En clair, sur la forme du moment, l’équipe de France arrive dans les meilleures conditions possibles pour « taper » les champions du monde en titre.

Parce que SISSOKOOOOOOOOOOO
Moussa notre dieu, Moussa notre amour éternel, Moussa notre idole, Moussa notre Messi tricolore, Moussa notre démonteur de défenseurs adverses, Moussa notre guide spirituel, Moussa notre gourou du temple solaire, Moussa notre Grand Timonier, Mousse notre Roi d’Ecosse, Moussa notre leader suprême, Moussa notre phare dans la nuit, Moussa notre raison de continuer à vivre, Moussa et son visage projeté en grand sur l’Arc de Triomphe, pour tout bientôt.

 

Euro 2016: Docteur, c’est normal d’avoir une addiction pour Moussa Sissoko? http://bit.ly/1Uim4PW 

 
 

Parce qu’on va faire quoi d’ici dimanche sinon ?
Mater Wimbledon ? Mouais, si c’est pour se taper une finale Raonic-Murray, ce sera sans nous, merci. Le Tour de France ? Cette année, tout se joue sur la troisième semaine, il y a le temps. Les championnats d’Europe d’athlétisme ? Quelle blague une année de Jeux Olympiques. La Formule 1 ? Plutôt crever dévoré de l’intérieur par la fièvre de Lassa. Non, on a beau chercher, rien de mieux au programme qu’une finale avec les Bleus dimanche.

Parce qu’on veut enfin écrire « Et à la fin CE N’EST PAS l’Allemagne qui gagne »
« Le football est un sport qui se joue à onze contre onze, et à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne. » On vous voit, confrères journalistes, chauffer les rotatives et pré-enregistrer vos articles dans vos back-offices hyper fonctionnels (vous aussi ?). Bim Eurosport, bim Le Figaro, bim Le Monde, et bim 20 Minutes. Sauf qu’il va falloir arrêter de ressortir cette petite phrase de l’attaquant anglais Gary Lineker à chaque victoire de la Mannschaft. Pour nous faciliter la tache et nous la compliquer en même temps puisqu’on va être obligés de réfléchir un peu, les Bleus feraient vraiment bien de l’emporter. Albert Londres les remerciera plus tard.

 

«Le foot est un sport qui se joue à onze contre onze et où l'Allemagne gagne à la fin.» Gary Lineker @EURO2016@DFB_Team_EN

 
 

 

Parce qu’on veut avoir le droit de faire des blagues sur France- (Portu) Gal
Oui, bon, ça vaaaaa, on est faibles et on cède à la facilité. En vrac, nos idées de titres foireux (qui auraient bien mieux marché si le Pays de Galles était passé) et totalement copyrightés (vous avez le droit de nous envoyer vos suggestions à contribution@20minutes.fr) :

  • A la première course de fou de Kingsley : « Si Coman si »
  • « France- (Portu) Gal, une finale qui veut dire beaucoup »
  • Quand on aura cinq blessés après la demi : « France- (Portu) Gal : qui sera le berger de l’équipe de France ? »
  • Quand on aura gagné l’Euro : « France- (Portu) Gal : Evidemment »

 

Parce que sinon, on vous révèle la signification du nom des joueurs allemands
Et franchement, c’est pas joli joli. Si l’Allemagne passe, autant vous dire qu’on n’aura plus aucun scrupule et qu’on sera prêts à jeter l’opprobre sur toute une nation. On dit que le français est une des langues les plus compliquées au monde, mais franchement pour nous, l’allemand, c’est pire que le dothraki. Mais comme nous sommes des travailleurs zélés et équipés du petit guide de traduction franco-allemand fourni par l’UEFA, on est allé jusqu’à chercher la signification des noms de famille des joueurs allemands. Et dès le premier, bingo. Vous imaginez si vous vous appeliez Martin Échafaudage pour cochons ? Et ben le capitaine de la Mannschaft Bastian Schweinsteiger vit ça tous les jours.

La poupée de Bastian Schweinsteiger en nazi.
La poupée de Bastian Schweinsteiger en nazi. - DR

Parce qu’on est chez nous, bordel
Deschamps l’a dit lui-même : « Le Stade vélodrome, c’est la maison et on va faire repartir les Allemands en boitant demain après leur avoir mis 10 buts ». Bon ok, il n’a pas dit ça du tout mais c’est ce qu’on a compris dans sa réponse : « Je suis convaincu que demain on aura un public à fond derrière les Bleus, il faudra que les supporters croient en nous parce qu’on en aura besoin ». Preuve en est, lors de la dernière confrontation, à domicile au Stade de France le 13 novembre 2015, c’est bien nous qui avons gagné. Ok, c’était un match amical, mais nous, on voit ça comme un signe.

Commenter cet article

Archives