Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Etats-Unis: Barack Obama à Dallas dans un contexte difficile

Publié par MaRichesse.Com sur 12 Juillet 2016, 03:55am

Catégories : #ETATS-UNIS, #FAITSDIVERS, #OBAMA

Etats-Unis: Barack Obama à Dallas dans un contexte difficile

Le président Barack Obama arrive à Dallas mardi 12 juillet pour rendre hommage aux cinq policiers tués la semaine dernière et tenter de rassembler les communautés divisées par les violences policières. La tâche est très délicate, dans un contexte de manifestations incessantes, et d'arrestations de plus en plus nombreuses.

Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

Des centaines de personnes ont été interpellées ce week-end, lors de manifestations en Louisiane et dans le Minnesota, deux Etats théâtres de violences policières ces derniers jours. Deux hommes noirs ont été tués à bout portant par la police, alors qu'à Dallas ce sont des policiers qui ont été pris pour cible.

Pour Barack Obama, la situation est déchirante. Le président est critiqué par la communauté noire pour son manque d'apparente empathie avec les victimes de bavures policières. Il est critiqué par les forces de l'ordre qui au contraire l'estiment trop favorable aux mouvements de droits civiques. L'équilibre est difficile à trouver.

Les incidents violents se succèdent depuis deux ans. A Charleston, des paroissiens noirs ont été tués par un suprématiste blanc. A Orlando des homosexuels ont été victimes d'un crime de haine, et à Dallas des policiers ont été pris pour cible par un sympathisant des mouvements noirs qui prônent la violence.

 
 

Barack Obama l'a dit à plusieurs reprises, il faudrait que la société américaine se livre à une introspection, mais son mandat est sur le point de se terminer et la tâche est inachevée.

Obama très critiqué pour sa venue 

A Dallas, Barack Obama s'exprimera lors de la cérémonie en hommage aux cinq policiers tués. Mais l'antenne locale de l'organisation Black Lives Matter (La vie des Noirs compte) suivra de près la visite du président américain. Sa fondatrice et directrice (qui n'a pas souhaité donné son nom, car elle a reçu de nombreuses menaces de mort après la tuerie de jeudi), pense que Barack Obama aurait aussi dû être présent après les meurtres d'Afro-Américains par la police.

« Je crois honnêtement que Barack Obama aurait dû se rendre dans tous les endroits où des officiers ont été impliqués dans des tueries, pas seulement la tuerie la plus récente. Il aurait dû aussi se rendre là où sont morts Michael Brown, Eric Garner, Trayvon Martin et là où de nombreux hommes et femmes ont été tués par des policiers armés. Je pense sincèrement que l’unique raison pour laquelle Barack Obama vient à Dallas, c’est parce que cette fois ce sont des policiers qui ont été tués. C’est ça la vérité et que les gens veuillent l’entendre ou non, c’est ce que nous ressentons », assure la responsable de Black Lives Matter.

« Cessez de protester et engagez-vous dans la police »

Le chef de la police de Dallas, David Brown est monté à la tribune lundi pour faire le point sur l'enquête de la tuerie. Elle se poursuit, mais les autorités le disent, il faudra du temps pour comprendre pourquoi Micah Johnson, le tireur, un ancien d'Afghanistan, a basculé dans la violence.

«  Ce robot n’a pas été un dilemme, je le referais, je le referais pour sauver la vie de mes officiers. »  David Brown est l’iconoclaste chef de la police de Dallas. L’officier Afro-Américain justifie l’utilisation du robot armé d’une bombe qui a tué Micah Johnson. Un sujet qui d’ailleurs ne provoque pas de polémique aux Etats-Unis.

Sans langue de bois, lors d’une longue conférence de presse, David Brown s’est exprimé sur sa frustration à l’égard des élus qui se déchargent de leur mission sur les forces de police.

« On demande aux policiers beaucoup trop de choses dans ce pays. Chaque échec de la société retombe sur les policiers : pas assez de soins pour la santé mentale, les policiers gèrent ça. Pas assez d’argent pour lutter contre la drogue, c’est pour la police. 70% des enfants noirs élevés par des mères célibataires, pour la police encore. C’est bien trop demander. La mission de la police n’a jamais été de résoudre tous ces problèmes. »

Le chef Brown refuse de donner publiquement son avis sur la circulation des armes, et encore une fois demande aux élus « de prendre leurs responsabilités à la lumière de la tuerie de Dallas ». « J’ai été noir toute ma vie si vous en doutiez », dit-il dans un message aux manifestants contre la violence policière « cessez de protester et engagez-vous dans la police, vous seriez utiles à votre communauté ». 

 Source

 

Commenter cet article

Archives