Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Comment occuper ses enfants cet été?

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Juillet 2016, 09:02am

Catégories : #FAMILLE, #VACANCES, #ENFANT, #PARENT

Comment occuper ses enfants cet été?

En ville ou à la montagne, à l'étranger ou en France, trouver des activités pour les bambins n'est pas chose facile. Voici quelques pistes.

En villeculture et loisirs sont au rendez-vous 

Convaincre ses enfants d'aller au musée nécessite tout un art.

 

Entre le cinéma, les parcs d'attractions, les ateliers ou les spectacles, la ville et ses environs regorgent d'occupations qui ne laisseront pas une minute aux enfants.

Du 13 juillet au 21 août, se déroule la 26e édition du «Cinéma en plein air» de la Villette: les participants sont invités à revêtir leurs panoplies de super-héros et les costumes qui ont marqué l'histoire du cinéma: de quoi émerveiller les petits.

C'est à la Médiathèque Marguerite Duras (XXe arrondissement à Paris) qu'il faudra se rendre pour voir des films destinés à tous les âges et de tous les genres. Ils seront projetés du 2 juillet au 27 août les mercredis et samedis.

De son côté, Le Forum des Images organise une rétrospective au clair de lune des plus grands succès du septième art dédiés à la ville de New York (Woody Allen, Martin Scorsese…).

Pour les plus calmes,la Bibliothèque nationale de France organise tout l'été à Paris des ateliers pour les enfants de 3 à 11 ans en compagnie de leur famille: initiation à la gravure et jeux autour des légendes médiévales sont au programme. Le centre d'animation de Bercy propose quant à lui un stage découverte de quatre jours de l'univers du cirque du 11 au 15 juillet.

À Lyon, l'Institut Lumière propose tous les mercredis et samedis, à 14h30, des séances pour les enfants de 3 à 10 ans qui se terminent par un goûter et des jeux.Si vos chérubins recherchent davantage de sensations fortes, d'autres solutions s'offrent à vous: un grand nombre de parcs d'attractions sont en effet situés à proximité des grandes villes: le Puy du Foule Futuroscope, Disneyland Paris ou encore, en Europe, Port Aventura à Barcelone pour ne citer qu'eux.

Des fêtes foraines ont également lieu tout l'été, à l'instar de la Fête des Tuileries(jusqu'au 28 août) à Paris.

Mais l'été, il fait chaud (enfin il paraît...), et rien ne vaut un plongeon rafraîchissant dans l'une des piscines à ciel ouvert de votre région ou destination..

En pleine nature, randonnées et sensations fortes l'emportent

Partir en randonnée avec ses enfants, c'est possible dès leur plus jeune âge.

 

Si vous avez décidé de passer vos vacances en villégiature à la campagne ou bien de vous détendre dans un chalet à la montagne, c'est l'occasion de faire découvrir à vos chères petites têtes blondes les bienfaits de Mère Nature et de laisser l'ennui au placard.

Ainsi, de plus en plus derandonnéessont adaptées au rythme des enfants et proposent des activités ludiques: chasse au trésor dans l'ancienne cité corsaire de Saint-Malo, chansonnettes médiévales ou encore récits fantastiques entre deux châteaux en Dordogne.

Dans le même esprit, le Chalet d'Alpage «Chez Pépé Nicolas», en Savoie, propose d'assister à la traite des chèvres ainsi qu'à la fabrication de la tomme de Savoie: les enfants pourront ainsi se familiariser avec les animaux de la ferme.

C'est à la carte, et il ne vous reste plus qu'à choisir si vous souhaitez vous balader à pied, à vélo ou bien à dos d'âne.

Dans un autre registre, et si vous êtes plutôt du genre à mêler tourisme et sensations fortes, l'accrobranche et le rafting sauront redonner le sourire à vos rejetons. Par ailleurs, étonnez-vous ou non, mais les musées existent également hors des grandes villes et lorsque l'on connaît les bonnes adresses, convaincre ses enfants d'y aller est chose facile: ainsi, au coeur de la forêt de Brocéliande, à une dizaine de kilomètres du tombeau de Merlin l'enchanteur, le château de Comper abrite un espace dédié au roi Arthur et ses amis et à Uzès, si vous vous promenez dans le Gard, vous pourrez même aller faire un tour dans un musée dédié... aux bonbons.

Enfin,les activités bricolages et manuelles seront une alternative parfaite à la routine du quotidien : sur Pinterest, on trouve une mine d'idées, toutes plus originales les unes que les autres: la lampe inspirée des peintures de Chagall ou le lapin chromé à la façon de Jeff Koons, la besace personnalisée et les créations de personnages avec les produits de la nature.


À l'aéroport, on évite le pire

Occuper son enfant à l'aéroport est souvent difficile.

 


Avant de prendre l'avion, il est parfois difficile d'occuper ses enfants lorsque l'on doit attendre deux heures en salle d'embarquement, et c'est encore plus dur de les distraire une fois à bord...Pourtant, il existe quelques astuces à connaître: tout d'abord, des espaces enfants, comme ceux d'Aéroport de Paris, sont organisés dans les plus importants terminaux de l'Hexagone. Au programme: jeux connectés et interactifs (projection au sol de décor marins pour la Petite Sirène par exemple) mais aussi Wi-fi gratuite et tablettes tactiles.

Une fois dans l'avion, on reste connectés: n'oubliez pas la console de jeux portable. D'habitude montrée du doigt, elle sera votre plus grand alliée lors des vols longs-courriers où le calme doit être roi. La «trousse de divertissement» est aussi la bienvenue, avec sa panoplie habituelle de crayons et de cahiers de coloriages. Pensez aussi à ramener de quoi les rassasier: plusieurs compagnies aériennes ne servent plus de repas à bord. Quelques bonbons, des barres de fruit et quelques chocolats suffiront à leur redonner le sourire.


INTERVIEW de l'auteur du blog Je-suis-papa.com: «Il faut leur faire briller les yeux, sans pour autant leur promettre monts et merveilles»

Voici ses conseils pour gérer l'ennui de sa petite fille de 5 ans.

Comment réagissez-vous lorsque votre fille s'ennuie à la maison?

Tout vient du manque d'idées de l'enfant. Il existe deux solutions: la première, c'est de jouer avec elle, de ne pas lui laisser trop d'autonomie, bref, de l'aider à trouver des activités qui lui plaisent par sa présence. La deuxième, c'est de lui apprendre à gérer son ennui par elle-même, en amont, et c'est peut-être ce qui importe le plus. Dès lors, ma présence n'est justifiée que si elle ne parvient pas d'elle-même à se divertir.

Avez-vous des astuces à dire à nos lecteurs pour faciliter cette autonomie?

Tout d'abord, cela peut paraître trivial, mais tous ses jouets doivent être disponibles, c'est-à-dire qu'ils ne doivent pas être placés à 5mètres de hauteur. Dans le cas contraire, l'enfant passe son temps à solliciter ses parents, et ces derniers vont penser qu'il s'ennuie alors que ce n'est pas le cas. Ensuite, il faut ranger les jouets par catégorie: une boîte pour les playmobils, une autre pour les poupées... Et aussi, lorsqu'on décide de jouer avec eux, ce n'est pas pour regarder son smartphone: il faut véritablement les accompagner, participer , être comme un ami.

En vacances, il est parfois difficile d'occuper ses enfants, surtout à cet âge. Comment vous-y prenez-vous pour l'intéresser?

La première chose à savoir, c'est qu'il faut que cela vienne d'elle. Après, notre rôle de parent est d'éveiller sa curiosité. Par exemple, un ami a amené récemment son fils très jeune au musée d'Histoire naturelle. Cela peut paraître incroyable, mais à aucun moment l'enfant ne s'est ennuyé. La raison? Son père lui avait raconté des histoires avant d'y aller, et sle petit était curieux à l'idée de vérifier ses dires. Dans toutes les circonstances, il faut leur faire briller les yeux, sans pour autant leur promettre monts et merveilles. Pas besoin de les emmener faire des activités incroyables.

Êtes-vous pour le fait de laisser votre enfant dans un «mini-club»?

Non. Si on décide d'emmener notre enfant en vacances, c'est pour qu'il reste avec ses parents et qu'il en profite. Lorsqu'il part avec nous, il s'attend à passer du temps avec nous, surtout à 5 ans. Il n'est pas prêt à rencontrer des inconnus. Moi, ma fille est fille unique, et je ne veux pas avoir le regret, plus tard, de ne pas avoir assez passé de temps avec elle. 

Source

 

Commenter cet article

Archives