Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Comment croire à nouveau en l'amour?

Publié par MaRichesse.Com sur 6 Juillet 2016, 07:23am

Catégories : #RELATIONS, #COUPLE

Comment croire à nouveau en l'amour?

Comment peut-on recommencer à croire en l'amour après un divorce, une rupture difficile ou toute une série d'échecs amoureux? Ou, comme pour plusieurs d'entre vous, comment y croire quand on ne l'a jamais connu? Vous savez qu'il existe, ce grand amour, mais vous avez peut-être fini par croire qu'il ne faisait pas partie de votre destin, que vous ne le méritiez pas ou qu'il vous manquait un gène.

Tout d'abord, laissez-moi vous dire que je comprends totalement comment vous vous sentez. Il arrive un moment dans la vie où nous atteignons la limite de ce que nous pouvons supporter de déceptions et d'échecs. À mon avis, il est important, lorsque nous atteignons cette limite, de prendre du recul et d'essayer de comprendre la situation de façon détachée. Il faut faire «pause» et analyser la situation avec les idées le plus claires possible.

 

 

À un certain moment de ma vie, j'ai dû faire ce genre de réflexion sur ma situation. Après mon divorce et toute une série d'échecs dans ma vie amoureuse, j'ai réalisé que je rencontrais sensiblement toujours le même genre d'homme et me retrouvais toujours avec le même résultat. J'ai aussi remarqué que d'autres femmes obtenaient des résultats complètement différents des miens. J'ai donc été forcée de constater que le problème devait partir de moi, que je devais être le dénominateur commun de mes relations passées. Étant donné que je suis une fille pratico-pratique, je me suis aussi dit que si un problème existait, il devait aussi, forcément, exister une solution. Je me suis dit qu'il devait exister quelque part, un mode d'emploi pour trouver l'amour. Et j'allais le trouver, ce mode d'emploi, ou mourir en essayant.

Ils disent que sur notre lit de mort, ce ne sont pas les choses qu'on a faites que l'on regrette, mais plutôt celles qu'on n'a pas faites, les choses qu'on n'a pas osé vivre, les rêves qu'on n'a pas osé essayer de réaliser. Moi, j'ai décidé que j'allais mourir sans regret...

Donc, j'ai fini par le trouver ce fameux mode d'emploi. Ç'a été long et ça n'a pas été facile. Et je dois vous avouer que quand je suis finalement tombé sur la bonne information (après avoir passé à travers tout un paquet d'informations contradictoires ou ambiguës), oui, j'étais super contente d'avoir enfin trouvé les réponses que je cherchais, mais en même temps, j'étais complètement frustrée de me rendre compte que ce n'était pas de l'information très répandue, qu'on n'entendait pratiquement jamais parler de ce genre d'approche.

Et c'est ça qui m'a poussé à devenir coach et à vouloir écrire sur ce sujet. Je veux que le plus de gens possible sachent qu'il existe une solution. Je veux combler ce manque flagrant de connaissance de soi qui existe dans notre culture et apporter des solutions concrètes à ceux et celles qui sont intéressés à les avoir.

Donc, en bref, ce que j'essaie de vous dire, c'est que pour croire à nouveau en l'amour, vous avez besoin de 2 choses:

  • Comprendre pourquoi vous n'avez pas l'amour dans votre vie présentement et
  • Savoir qu'il existe une solution concrète pour régler le problème

Lorsque je donne des conférences, un commentaire que je reçois régulièrement est que «ça fait du bien d'enfin comprendre d'où ça vient.» Et oui, ça fait du bien d'y voir un sens et de savoir qu'on n'est pas obligé de vivre sa vie comme ça, qu'il existe une solution. Alors j'ai un cadeau pour vous aujourd'hui. J'aimerais vous l'offrir, ce fameux mode d'emploi et ce, tout à fait gratuitement. Vous n'avez qu'à cliquer le lien qui suit et vous pourrez télécharger le ebook gratuit «Amour: mode d'emploi - Comment ouvrir votre coeur et trouver l'amour véritable.»

J'espère que vous apprécierez la lecture d'Amour: mode d'emploi et qu'il pourra vous permettre de recommencer à croire en l'amour... 

 Source

Commenter cet article

Archives