Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Au Canada, des moines bouddhistes ont relâché 270 kilos de homards dans l'océan

Publié par MaRichesse.Com sur 12 Juillet 2016, 05:58am

Catégories : #CANADA, #FAITSDIVERS, #ANIMAUX, #RELIGION

Au Canada, des moines bouddhistes ont relâché 270 kilos de homards dans l'océan

Pour les moines de l'Ile du Prince Edouard, ce geste permet d'encourager la compassion à l'égard de tous les êtres vivants.

Au Canada, l'Ile du Prince Edouard est connue pour ses moules, ses homards et pour ses moines bouddhistes qui sauvent régulièrement des homards. Le 9 juillet, des moines de l'institut bouddhiste du Grand Eveil ont pris un bâteau pour libérer 270 kilos de homards dans l'océan. 

Après avoir passé plusieurs jours à acheter des centaines de homards un peu partout sur l'île, ils les ont bénis dans leurs cageots lors d'une cérémonie avec des prières et des chants dédiés au Bouddha de compassion. 

Les animaux ont ensuite été relâchés dans la mer. Le vénérable Dan, un des moines en charge du sauvetage, a expliqué à la chaîne CBC que le but du geste était de cultiver la compassion non pas seulement pour les homards, mais pour tous les êtres vivants.

«Il ne s'agit pas seulement des homards. Ça peut être des vers de terre, des mouches, tous les animaux. Nous conduisons doucement pour ne pas écraser de bestioles sur la route.»

Les pêcheurs de l'île ont même aidé les moines à trouver un endroit particulier où relâcher les homards pour que les crustacés ne soient pas recapturés. 

Mais il semble que certains habitants de l'île n'aient pas apprécié ce sauvetage de homards. En effet, quelques heures après la cérémonie de libération, le restaurant Splendid Essence, un établissement végétarien dont le propriétaire est bouddhiste a été vandalisé.

Geoffrey Yang, un porte-parole du monastère du Grand Eveil, a expliqué à la Canadian Press que les moines avaient déjà plusieurs fois organisé ces sauvetages de homards, mais que pour la première fois cette année, l'événement avait été repris par la presse internationale et mentionné des dizaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux. 

«Nous espérons que cet acte de compassion et de bonté n'a pas provoqué de débats émotionnels superflus et qu'il permettra humblement de motiver de bonnes pensées et de bonnes actions.»

 

Commenter cet article

Archives