Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Art de Lys : les métiers évoluent sans jamais perdre le fil du tissage

Publié par MaRichesse.Com sur 26 Juillet 2016, 04:06am

Catégories : #IMPORTANT

Art de Lys : les métiers évoluent sans jamais perdre le fil du tissage

La dame de 126 ans est élégante. Elle s’inspire de la tête de lit de Marie-Antoinette pour créer des coussins. Elle s’entoure de jeunes créateurs pour développer de nouveaux modèles. Elle qui est installée rue Chanzy à Lys-lez-Lannoy depuis 1890 réalise 70 % de son chiffre d’affaires à l’étranger. La dame est élégante. Elle est aussi atypique.

Art de Lys est l’une des dernières entreprises de tissage de la région. Créé par Jean Deffrennes-Canet et Edouard Catrice, l’atelier des débuts est spécialisé dans la confection de tapisserie, de tapis, de tapis de prière et de velours. Il évoluera vers la tapisserie décorative avant de se consacrer aux accessoires décoratifs haut de gamme (coussins, bas de porte, trousses...). « Si nous faisions le même métier qu’à l’origine, il y a longtemps qu’on serait morts! », lance Nicolas Bonte, qui a repris la société en 2007.

Le savoir-faire est ancien. Les bobines se vident et des milliers de fils (10 000 à 14 000) se croisent pour former un tissu décoratif qui sera découpé et cousu. Le catalogue est riche de 9 000 références qui mêlent motifs traditionnels ou tendance. « Nous dessinons les modèles et associons ensuite les couleurs du dessin aux couleurs textiles. Pour cela, nous avons élaboré une palette à partir des croisements de fils. » Précieuse pour Patricia Baerenzung, l’une des deux stylistes.

 

Lundi folie

Parfois, elle emmène son matériel au Louvre : Art de Lys travaille en effet pour la réunion des musées nationaux à la réalisation de coussins et de trousses inspirés de tapisseries appartenant au patrimoine. La Dame à la Licorne du musée médiéval de Cluny par exemple. « Ce qui est important, c’est d’être curieux. C’est ce qui nous permettra d’être bicentenaire! »

Nicolas Bonte (à gauche) est aujourd’hui le dirigeant de cette entreprise installée depuis 1890 à Lys-lez-Lannoy, l’une des dernières de tissage de la région.  Photos Hubert Van Maele

Le chiffre d’affaires d’1,5 million d’ € progresse grâce à une forte présence à l’international, notamment hors d’Europe : Japon, Chine, Russie, États-Unis... Une jeune japonaise vient d’ailleurs de s’installer dans les bureaux lyssois pour développer l’activité dans la grande zone Asie. « C’est un pari ! », lance Nicolas Bonte, un peu joueur. Il a lancé depuis quelques temps ce qu’il appelle le « Lundi folie ».

Une fois par mois, pendant une heure, l’entreprise s’arrête. Le dirigeant prend le standard pendant que la quinzaine de salariés discutent par petits groupes. Une idée de dessin. Une nouvelle manière de s’organiser. Ce qui leur passe par la tête. Les idées retenues sont ensuite retravaillées. Vingt fois sur le métier, remettez votre ouvrage.

www.artdelys.com/fr/

Le savoir-faire est ancien. Les bobines se vident et des milliers de fils se croisent pour former un tissu décoratif qui sera découpé et cousu.Le savoir-faire est ancien. Les bobines se vident et des milliers de fils se croisent pour former un tissu décoratif qui sera découpé et cousu.

 

Chez Art de Lys, le catalogue est riche de 9 000 références qui mêlent motifs traditionnels ou tendance.Chez Art de Lys, le catalogue est riche de 9 000 références qui mêlent motifs traditionnels ou tendance 

 Source

 

Commenter cet article

Archives