Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Alimentation saine: la bonne méthode pour persévérer

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Juillet 2016, 14:21pm

Catégories : #ALIMENT, #SANTE-BIEN-ETRE, #NUTRITION, #ASTUCES

Fort logiquement, les personnes qui aiment ce qu'elles mangent seraient plus aptes à persévérer dans leur choix d'adopter une alimentation saine. Dans ce sens, grosso modo, il existe deux types de régime : le premier qui incite à manger davantage certains aliments et le second qui permet d'obtenir le même effet en en évitant certains.

 

Alimentation saine: la bonne méthode pour persévérer

Le premier type semble plus agréable: on a le droit de manger de la glace et du chocolat, tant qu'on absorbe ses légumes et ses superfoods. Le problème, c'est que tout le monde n'adore pas le quinoa, le chou frisé et d'autres aliments. Dans ce cas, éviter le quinoa mais manger quand même sainement constitue une stratégie simple, mais efficace. À en croire une étude relayée par Psychology and Marketing, cette tactique est très peu utilisée et beaucoup de gens abandonnent trop rapidement leur bonne résolution et ce mode de vie sain.

 

Discipline 

Les auteurs de l'étude intitulée "Saying 'no' to cake or 'yes' to kale" ont sollicité un groupe d'étudiants afin qu'il invente un nouveau plan de régime.

 

Ils ont demandé à la moitié d'établir une liste d'aliments dont les adeptes du régime devraient manger davantage, avant d'estimer à quel point ils aiment ces produits.

La seconde partie du groupe a dû faire de même mais pour les aliments interdits durant ce régime.

Les deux groupes ont ensuite rempli un questionnaire pour établir leur degré de discipline.

Il s'est avéré que les étudiants plus disciplinés étaient ceux qui se facilitaient la vie:

Ceux du premier groupe établissaient une liste d'alimentation saine qu'ils aimaient vraiment, ceux du deuxième groupe indiquaient surtout des produits qui leur manqueraient moins.

En revanche, les étudiants moins disciplinés faisaient juste le contraire : pour le premier type de régime, ils donnaient des produits qu'ils n'aimaient pas trop, mais qu'ils trouvaient sains, tandis que sur la liste interdite, étaient consignés leurs péchés favoris.

 

Pas de régime-régime

L'autocontrôle semble donc plus une affaire de circonstances idéales que de restrictions. On dirait peut-être que ce groupe se facilite la vie et verrait donc moins les effets du régime sur sa santé, mais rien n'est moins vrai. Ce groupe, affirment les auteurs, persévère beaucoup plus dans le régime choisi. Un régime basé sur le plaisir gustatif et l'alimentation appétissante serait beaucoup plus efficace que la privation de choses qu'on aime. (EK) 

 Source

Commenter cet article

Archives