Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Acquisition immobilière : quelques pièges à éviter

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Juillet 2016, 08:20am

Catégories : #ASTUCES, #ECONOMIE

Acquisition immobilière : quelques pièges à éviter

Pour un primo-accédant, bien acheter implique d’acquérir un certain nombre de nouveaux réflexes. S’il ne faut pas s’interdire d’acheter un bien pour lequel on a un coup de cœur, il faut toutefois savoir le rationaliser.

S’intéresser au marché immobilier

Un acheteur averti en vaut deux. Avant de faire votre première offre d’achat, multipliez les visites pour vous donner une idée précise du marché dans la catégorie que vous visez, des quartiers en essayant tout à la fois de cibler les zones géographiques qui conviennent à votre mode de vie et d’identifier celles qui sont les plus prisées par les acheteurs. Vous serez ainsi en mesure d’identifier vos réels besoins, d’apprécier la justesse des prix et d’évaluer la liquidité du bien convoité s’il s'avérait nécessaire de le revendre rapidement.

Faire l’état des lieux du bien convoité

Après avoir identifié le bien visé, il convient de l’examiner sous toutes ses coutures. Emplacement, exposition, lumière, bruit, humidité... Chaque pièce doit être regardée en fonction de ses caractéristiques (le bruit pour la chambre, la lumière pour la pièce principale, les branchements pour la cuisine…).

Pour un logement ancien, pensez à vérifier l’état des combles, de la toiture et de la plomberie. Un certain nombre de diagnostics, réalisés à la charge du vendeur, vous sont automatiquement transmis. Ainsi, vous devez être informé de la performance énergétique, de la présence de plomb, d’amiante ou du risque de termites selon la zone géographique, ainsi que de l’état de l’installation électrique.

Toutefois, ne vous limitez pas à ces informations obligatoires car certains risques ne sont pas visés par ces diagnostics. Par exemple, la présence de mérule en bord de mer (champignon lignivore difficile à détecter) qui fait des ravages sur les charpentes et les boiseries.

Budget : pensez court et moyen terme

En matière de budget, projetez-vous au maximum. Faites-vous accompagner de spécialistes pour chiffrer au plus près les éventuels travaux de rénovation ou d’aménagement nécessaires.

Pour un appartement, lisez bien le règlement de copropriété. Celui-ci peut prévoir des restrictions en termes de travaux ou d’aménagements. Par ailleurs, il peut vous permettre d’anticiper le montant des charges que vous aurez à payer. Consultez les derniers procès-verbaux d’assemblées générales pour identifier les travaux ou réparations qui pourraient être votés au sein des parties communes dans un proche avenir. Vous identifierez également, grâce à ces documents, les éventuels conflits ou difficultés avec le voisinage ou entre les copropriétaires.

À noter

Si vous envisagez une revente à court ou moyen terme, anticipez l’impact des frais de notaire, commissions d’agence, intérêts d’emprunt et de la fiscalité sur votre plus-value éventuelle pour éviter toute mauvaise surprise. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives