Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


5 conseils pour manger bio et pas cher

Publié par MaRichesse.Com sur 10 Juillet 2016, 10:49am

Catégories : #5-TRUCS-A-SAVOIR, #ASTUCES, #SANTE-BIEN-ETRE, #ECONOMIE

5 conseils pour manger bio et pas cher

L'impact environnemental que l'on laisse sur la planète inquiète de plus en plus. Les Français souhaitent être plus informés sur l'origine et la composition de leurs aliments et, pour ces raisons, le bio connaît une forte croissance. Ses points positifs sont incontestables, autant au niveau de l'environnement que sur la santé, quand on sait que les pesticides, entre autres, favorisent les risques de cancers et autres maladies... Ces dernières années, des progrès ont été constatés en ce qui concerne l'écart de prix entre les produits dits "conventionnels" et les produits biologiques. Mais cela reste très élevé pour une majorité de la population et seulement 9% des Français déclarent manger bio quotidiennement. FranceSoir vous livre 5 conseils pour consommer bio sans se ruiner.

> Privilégier les circuits courts

Une étude comparative du prix des produits biologiques non exhaustive par l'émission de France-4 On n'est pas des Pigeons démontre que les magasins spécialisés (BioCoop, Bio-c-Bon, Naturalia, La Vie Claire, etc.) sont moins chers que les grandes surfaces traditionnelles et les marchés biologiques.  

Mais cette étude ne compte pas l'achat via les AMAP (associations pour le maintien d'une agriculture paysanne) ou directement à la ferme, qui eux sont donc les circuits les plus courts et permettent de réduire le prix parfois de moitié. L'avantage est que la production est souvent française en passant par ces circuits-là, ce qui n'est pas toujours le cas dans les magasins spécialisés. Beaucoup de produits biologiques sont exportés d'Amérique latine, ou d'autres pays européens comme l'Espagne ou l'Italie. Leur empreinte carbone est forte car ils ont dû être transportés… Mais ces produits sont tout de même vérifiés par les mêmes labels et donc certifiés sans pesticides, fongicides et herbicides.

> Mieux connaître les fruits et les légumes

Lorsque l'on achète un fruit ou un légume bio, sa peau n'est pas polluée et elle est pleine de fibres. Donc, pas besoin de l'éplucher. Consommer bio est aussi l'occasion de (re)découvrir en magasins spécialisés ou sur le marché des légumes anciens et non dénués de goût comme les topinambours, salsifis, rutabagas, panais, crosnes… Et de profiter des légumineuses comme les fèves, haricots secs, lentilles que l'on peut trouver à bas prix.

Les produits saisonniers sont moins chers lorsqu'on les achète à la bonne époque. En période hivernale, bannissez les fruits rouges et les tomates qui ont soit poussé de "force", ou alors ont été transportés d'un pays lointain.

> Acheter en vrac

Afin de faire des économies, il faut privilégier l'achat des aliments en vrac. Ces derniers coûtent moins cher que les produits emballés en grandes surfaces. On achète ici juste la quantité dont on a besoin et on évite le gaspillage alimentaire et la surconsommation de plastique… On les trouve sur les marchés et dans les magasins bio spécialisés.

> Repenser sa consommation de viande

Les nutritionnistes s'accordent sur le fait que la surconsommation de viande est mauvaise pour la santé. Il est même déconseillé d'en manger le soir. Il ne s'agit pas ici de devenir végétarien, mais manger de la viande une à deux fois par semaine et la remplacer par des légumineuses et des céréales le reste du temps est suffisant en apport nutritionnel. Ce régime alimentaire s'appelle le flexitarisme et il se rapproche du végétarien mais a été assoupli pour permettre de manger des produits animaux en quantité occasionnelle et raisonnée. Certaines viandes sont meilleur marché que d'autres, comme certaines parties du bœuf à mijoter (ragoût, bœuf bourguigon…).

En ce qui concerne le fait communément admis que les animaux élevés dans des fermes biologiques connaissent un plus grand bien-être, il faut rappeler que la réglementation du label européen biologique s'est assouplie afin de favoriser une industrialisation de la production biologique. Dorénavant, un éleveur d'herbivores tels que des vaches n'est plus tenu de les faire pâturer la moitié de l'année dehors et peut très bien les garder dans leur enclos. Pour être assuré du bien-être de l'animal, certains labels privés comme Bio Cohérence et Nature et Progrès sont beaucoup plus exigeants quant aux conditions d'élevage des animaux.

> Prendre le temps

Consommer bio vous pousse à vous investir en essayant de ne pas trop investir… Oui, faire ses courses en achetant uniquement des produits biologiques nécessite du temps si l'on a un budget serré. Comparer les prix, essayer des nouveaux produits, se demander ce dont l'on a vraiment besoin, etc. La première règle lorsque l'on fait ses courses est d'avoir le ventre rempli, afin d'éviter les pulsions devant des produits inutiles.

Mais attention, manger bio ne signifie pas être au régime: juste revenir à une consommation de produits essentiels et prendre l'habitude et le temps de préparer ses plats, ne plus acheter du "tout prêt". En règle générale, consommer bio et prendre soin de soi ne doit pas être une corvée et doit rester un plaisir. 

 Source

Commenter cet article

Archives