Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


3 choses à retenir de la belle victoire de la France contre l'Islande (5-2) en quarts de finale de l'Euro

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Juillet 2016, 03:35am

Catégories : #FRANCE

3 choses à retenir de la belle victoire de la France contre l'Islande (5-2) en quarts de finale de l'Euro

Il a fallu attendre les quarts de finale pour être serein devant un match des Bleus à l'Euro : la France l'a facilement emporté contre l'Islande (5-2), dimanche 3 juillet, pour se qualifier pour les demi-finales où elle affrontera l'Allemagne, jeudi. Face à des Islandais dépassés par l'enjeu, la France a marqué ses premiers buts en première période du tournoi. D'abord une reprise d'Olivier Giroud sur une belle ouverture de Blaise Matuidi (12e), puis une tête de Paul Pogba sur corner (20e). En fin de première période, Dimitri Payet et Antoine Griezmann ont ajouté deux buts au festival. Deux buts islandais, par Kolbeinn Sigthorsson (56e) et Birkir Bjarnason (84e) ont un peu terni la performance des Bleus, même si Olivier Giroud avait permis d'assurer la victoire à la 59e. Que retenir de cette rencontre ?

 

Enfin un match serein 

La dernière fois que l'équipe de France avait proposé un match sans stress à ses supporters, c'était contre l'Ecosse (3-0), la dernière rencontre amicale avant l'Euro. Les Bleus, qui nous avaient habitués depuis le début de la compétition à ne marquer qu'en seconde période et qui étaient menés au bout de 2 minutes contre l'Irlande, ont cette fois ouvert le score d'entrée, et déroulé ensuite. "On fait une très bonne entame, ce qui nous manquait sur ce début de compétition", constate Samuel Umtiti, au micro de beIN Sports. Les Islandais, qui n'ont jamais renoncé à attaquer, ont laissé des espaces aux attaquants français dont ils ont largement profité.

 

La France a retrouvé son attaque

Un peu crispée jusque-là, l'attaque de feu des Français s'est libérée lors de cette rencontre. Olivier Giroud, d'abord buteur d'une reprise de volée sur une belle passe en profondeur, a ensuite fait parler sa détente en marquant de la tête et en multipliant les déviations. Il a aussi offert une passe décisive à Antoine Griezmann, auteur du plus beau but de la soirée sur une belle échappée conclue d'un lob parfait. Homme du match, l'attaquant de l'Atlético Madrid a aussi délivré deux passes décisives. Une performance qui confirme qu'il est plus à l'aise dans l'axe, comme il l'avait déjà prouvé en cours de match contre l'Irlande : "C'est plus facile de trouver mes coéquipiers, et je suis proche de la surface, c'est là où je suis le plus dangereux", assure-t-il.

Paul Pogba a aussi marqué de la tête, et Dimitri Payet, muet depuis l'Albanie, a retrouvé le chemin des filets. Moussa Sissoko, en puncheur-relayeur, a beaucoup aidé à désorganiser la défense islandaise, qui a encaissé plus de buts en un match que lors de tout son Euro. La France est maintenant la meilleure attaque de l'Euro (11 buts) et possède le meilleur buteur de la compétition (Antoine Griezmann, 4 buts).

 

Une défense toujours inquiétante

Alors que la France s'apprête à affronter l'Allemagne, il faut mettre un bémol à la prestation des Bleus. En seconde période, alors que les Bleus ne doutaient plus de leur victoire, les Islandais ont marqué deux fois. Patrice Evra n'est pas exempt de tout reproche sur le second but, de même que le débutant Samuel Umtiti sur le premier.

Néanmoins auteur d'un match propre, le défenseur central lyonnais s'est retrouvé associé à Eliaquim Mangala, abonné au banc depuis le début de la compétition, en fin de match, après la sortie de Laurent Koscielny, qui risquait une suspension pour les demi-finales en cas de carton jaune. On ne devrait pas revoir cette défense inédite, mais Didier Deschamps doit se demander quelle est la meilleure option face à l'Allemagne. Seul Hugo Lloris est resté concentré jusqu'au bout, et a sorti quelques ballons brûlants. 

 Source

Commenter cet article

Archives