Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 conseils aux entreprises pour des salariés heureux

Publié par MaRichesse.Com sur 10 Juillet 2016, 11:53am

Catégories : #ASTUCES, #HEUREUX, #ENTREPRISE, #EMPLOI, #TRAVAIL, #SANTE-BIEN-ETRE

10 conseils aux entreprises pour des salariés heureux

Cultiver le bonheur, c'est facile. De simples mesures, des petits changements de comportement peuvent vous changer la vie au bureau. Surtout quand ils émanent des cadres de votre entreprise. Voici quelques conseils à leur suggérer.

Se réveiller le matin en sachant que l’ambiance au bureau sera bonne, c’est tout de même mieux que d’y aller à reculons, non ? Toutes les entreprises n’ont pas forcément les moyens (ou l’envie) de se payer un chief happiness officer dont le métier sera de faire que le bien-être en entreprise sera au top, mais malgré cela, il est possible d’augmenter celui-ci sans que cela ne coûte rien…

 

1. Faire une réunion hebdomadaire

Je vous entends d’ici : « Encore une réunion ? Une de plus ? »  Eh oui ! Je suis très surpris que cela ne soit pas une règle absolue dans toutes les équipes ! Commencer la semaine par une réunion très courte (de 30 minutes à une heure) avec toute l’équipe pour faire un point sur la semaine passée, parler de la semaine à venir et de ses objectifs, échanger sur la vie de l’entreprise pour faire circuler l’information. Trop de collaborateurs souffrent de ne pas savoir ce qui se passe au-delà de leur poste de travail et ce type de réunion les remet dans une perspective plus large, plus valorisante.

 

2. Diffuser le positif

Quand quelque chose de bien dans une équipe se passe, féliciter la personne, c’est bien, mais le faire savoir c’est encore mieux. Valorisation de la personne, dynamique positive et optimisme ! Nous avons une tendance naturelle en entreprise à considérer que faire du bon travail est une chose normale, acquise et que, en conséquence, cela ne sert à rien d’en faire tout un plat. Savoir valoriser le bon travail n’en générera que plus !

 

3. Valoriser les mauvaises nouvelles et les échecs

Quand quelqu’un fait une erreur, il faut savoir la mettre en valeur. Oui, vous m’avez bien lu. Hurler sur le responsable ne sert à rien d’autre qu’à l’humilier. Au contraire, parler de l’erreur et réfléchir, collectivement si cela s’y prête, à la façon d’éviter que cela ne se reproduise. Agir ainsi permet de réduire le stress de l’équipe, d’augmenter sa créativité en osant sortir de sa zone de confort et, surtout, de se tourner vers l’avenir. Et honnêtement, si à chaque fois que vous avez une mauvaise nouvelle vous vous faites hurler dessus, ça ne vous pousse pas à travailler en toute confiance, mais plutôt à essayer de cacher sous le tapis les mauvaises nouvelles !

 

4. Avoir des attentions surprises

Débarquer au bureau avec un paquet de chouquettes sans autre raison que celle de faire plaisir, offrir des fleurs pour une naissance, etc., etc. toutes ces petites choses qui n’ont pas grand-chose à voir avec l’activité économique de l’entreprise, mais qui rappelle qu’avant d’être des professionnels, nous sommes des êtres humains ! il ne s’agit pas de planifier ce genre d’action, mais au contraire de suivre ses impulsions. Généralement, ces attentions se multiplient dans les entreprises qui adoptent ce comportement et ce n’est pas désagréable à vivre.

 

5. Déjeuner avec ses collaborateurs de façon régulière

Quand on est au bureau, les échanges ne sont pas les mêmes qu’autour d’un déjeuner. Moins formels, souvent plus personnels, les échanges autour d’un plat avec son boss cela peut-être valorisant, mais, surtout, cela permet d’avoir une relation beaucoup plus naturelle au quotidien. Trop de managers ne déjeunent qu’avec leurs équivalents hiérarchiques rappelant à ses collaborateurs qu’ils ne sont pas au niveau pour déjeuner avec Dieu. Et cela est valable à tous les niveaux. 

 

6. Traiter les problèmes

Un problème ne disparaît pas en regardant dans le sens opposé. Chaque collaborateur en a, chaque jour, des petits ou des gros. Cela peu aller de sa lampe qui ne marche plus au client qui veut annuler son contrat. Il est fondamental de considérer chaque problème et, surtout, de le traiter de façon efficace. Trop de managers considèrent que seuls les problèmes prioritaires à ses yeux doivent être traités ce qui, au final, fait que de petits problèmes, non traités, cumulés les uns aux autres démotivent les équipes et génèrent une mauvaise ambiance.

 

7. Stimuler la critique

Le chef infaillible, vous le connaissez ? Moi non plus, je vous rassure ! Un manager doit pousser ses équipes à critiquer ses décisions, sa stratégie. Si à chaque fois qu’il prend une décision tout le monde applaudit des deux mains, non seulement il finira par se sentir très seul, mais, surtout, l’implication de ses collaborateurs va baisser petit à petit. Après tout, si mon boss a toujours raison, à quoi bon apporter mes idées ?

 

8. Rencontrer ses équipes

S’enfermer dans son bureau du matin au soir ne favorise pas la bonne ambiance. Un manager doit traîner de temps en temps à la machine à café, passer dans les bureaux et dire bonjour, avoir quelques conversations informelles. Bien entendu, il ne peut consacrer sa journée entière à cela, mais le faire de temps en temps, ça le détendra et, surtout, cela sera l’occasion pour ses collaborateurs d’éventuellement aborder des sujets qui ne peuvent l’être en réunion, une nouvelle idée, un problème, un sujet personnel. À lui de stimuler la libération de la parole. Plus une entreprise parle, plus elle est saine. J’ai connu une entreprise que je ne peux nommer où la culture du silence était reine… et les rumeurs malveillantes également, la pire des choses pour l’ambiance en entreprise !

 

9. Dire bonjour

La plus simple des choses ! Et pourtant, combien de managers dès leur arrivée au bureau ont le nez plongé dans leur smartphone et ne disent bonjour à personne ? Lever le nez et dire bonjour à toute personne vivante croisée, ça ne coûte rien, et ça fait du bien !

 

10. Interdire les réunions après 18 heures

Non, la vie en entreprise n’est pas prioritaire sur la vie personnelle et il est bon de le rappeler de temps en temps ! Les entreprises agissant ainsi déculpabilisent totalement les collaborateurs qui n’ont pas (plus) à s’excuser d’avoir des enfants auprès de leur boss lorsque celui-ci leur annonce qu’il souhaite organiser une réunion à 19.00 un vendredi.

 

Source

 

Commenter cet article

Archives