Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 aliments que nous pensons sains… à tort

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Juillet 2016, 19:32pm

Catégories : #ALIMENT, #SANTE-BIEN-ETRE, #SCIENCE, #NUTRITION, #ASTUCES

10 aliments que nous pensons sains… à tort
Depuis des mois et des mois, on grignote du müesli au petit dej’et des chips de légumes à l’apéro. Et là, un mythe s’effondre… Malheur. Ces aliments que nous consommons pour leur aspect « sain » ne seraient pas si bons pour notre corps que ça. Jean-Michel Cohen, médecin nutritionniste, fait le point sur dix « faux » aliments santé.

Dans ce monde où la tendance est à la minceur, beaucoup d’entre-nous deviennent « orthorexiques », autrement dit des obsédés du manger sain. Nous décryptons l’étiquetage nutritionnel à trois fois avant d’acheter un produit ou consommons amandes, graines et jus uniquement pour leurs vertus nutritionnelles. Et puis patatras, toutes nos conceptions alimentaires tombent à l’eau, maintenant. Ces propriétés seraient souvent injustifiées. Voici quelques exemples.

Les chips de légumes

 

(Photo : Fotolia)

 

C’est notre récent allié apéro, on l’amène partout : le paquet de chips de légumes ! Alors qu’on croque une chips orange, on pense manger une carotte… Et pourtant, ces petites gourmandises ne sont ni plus ni moins que des fines lamelles de légumes cuites dans la friture, puis assaisonnées. Elles sont presque aussi caloriques que les chips basiques : comptons 140 calories par portion de 25 grammes pour les chips nature, contre 125 calories pour les chips de légumes.

« Presque aussi caloriques, et aussi grasses, voire plus, car les légumes absorbent davantage la friture, explique le nutritionniste Jean-Michel Cohen. Le seul avantage de ces chips, c’est qu’elles sont plus riches en fibres, mais pour ressentir ce bienfait, il faudrait en consommer énormément, ce qui est forcément à éviter ».

Les sushis

Nous sortons toujours d’un petit sushi en ayant bonne conscience. Mais les sushis sont « très sucrés », et de ce fait « ils augmentent l’appétit », selon Jean-Michel Cohen. De plus, ils contiennent plus de riz que de poisson : « Douze sushis contiennent 360 grammes de riz pour 100 grammes de poisson, c’est totalement disproportionné », ajoute-t-il. Il faudrait les réaliser soi-même et ajustez les doses.

Le surimi

 

(Photo : Wikipédia)

 

L’aliment star des régimes protéinés, le surimi, est jugé « mauvais »par le nutritionniste. Alors que nous le pensons ultra-light, ce« produit grignotage, sorte de pâte de poisson et non de poisson » ne serait composé que de « sucre, graisse et protéines », raconte-t-il. Alors la prochaine fois à l’apéro, pensez-y, et préférez « un bon melon, faiblement calorique contrairement aux idées reçues, et riche en vitamines ».

Les produits 0 %

Ah les 0 %… Quand nous ouvrons notre frigo, il y a quasiment que du rose, c’est sa couleur. Et pourtant, là encore nous faisons fausse route. Selon Jean-Michel Cohen, « les seuls produits 0 % qui ont un intérêt sont les produits laitiers, car seule la graisse est enlevée, rien n’est ajouté, et leur goût reste quelque peu équivalent ».

Tous les autres sont des produits transformés, dénaturés,« auxquels sont ajoutés de l’air, de l’eau et du sucre » pour compenser la suppression de matière grasse. Résultat : on enlève, pour ajouter (des produits sans aucun intérêt nutritionnel). Et on ne le dira jamais assez : un peu de gras, ce n’est pas mauvais. Au contraire, certaines vitamines contenues dans les fruits et légumes sont liposolubles, c’est-à-dire qu’elles sont mieux absorbées avec un brin de graisse.

Les bananes et les raisins

 

(Photo : Wikipédia)

 

Fiers de respecter à la lettre le slogan « Consommez au moins cinq fruits et légumes par jour », on en oublie que certains fruits sont « très riches en sucre, comme la banane ou le raisin », raconte Jean-Michel Cohen. Souvent adulé pour ses bienfaits liés à la circulation sanguine, le raisin représente ni plus ni moins que« 18 grammes de sucre pour 100 grammes ». Attention également aux fruits secs, perçus comme l’en-cas sain, mais très sucrés eux aussi.

Les jus et les smoothies

C’est la nouvelle façon tendance de consommer des fruits et légumes, en bouteille. Faits maison, les jus et smoothies restent sains « si vous utilisez au maximum trois fruits pour un contenant de 300 ml », explique Jean-Michel Cohen, ce qui n’est pas toujours le cas. Et si vous ne rajoutez pas de sucre ni de crème évidemment. Par contre, les jus achetés en supermarchés sont jugés « sans aucun intérêt » par ce médecin nutritionniste, car ils sont pasteurisés et de ce fait « les fibres et les vitamines disparaissent » au profit d’ingrédients sans valeur nutritionnelle. Ne parlons pas des jus de fruits en brique, bourrés de sucres.

Les noix et les amandes

 

(Photo : Wikipédia)

 

Riches en « bonnes graisses », il est conseillé de manger une poignée d’oléagineux par jour. Mais, « dans « bonnes graisses », il y a le mot « graisse » », raconte Jean-Michel Cohen. « Pour 100 grammes d’amandes, il y a 760 calories : c’est comme si on mangeait du beurre ! », s’exclame le nutritionniste qui conseille plutôt de puiser ces « bonnes graisses » dans l’avocat. Une toute - toute - petite poignée de noix la prochaine fois !

Le pain complet

Dans nos têtes, une petite tranche de pain complet ou multicéréales, c’est bien mieux qu’un petit bout de baguette. Mais ces pains sont « plus gras que le pain blanc », et quand ils ne sont pas issus de l’agriculture biologique, « ils contiennent des résidus de pesticides » et ne sont pas composés uniquement de grains entiers. Leurs propriétés nutritionnelles sont donc amoindries.

Les céréales et le müesli

 

(Photo : WikiHow)

 

Chaque matin, nous nous réveillons avec un bon bol de céréales natures ou du müesli, le déjeuner idéal selon nous. Erreur totale !« Les céréales sont transformées, soufflées ou aplaties, et les fabriquants y ajoutent du sel et du sucre. L’indice glycémique, à la base bas, devient très élevé, ce qui est mauvais pour notre corps », explique Jean-Michel Cohen. Le müesli, quant à lui, est très calorique. Il faudrait en consommer en toute petite quantité, dans du fromage blanc par exemple. Mais bien souvent, nous nous en servons un grand bol… Pire encore : les barres de céréales, riches en sucres ajoutés car créées à partir« d’une colle, qui n’est nul autre que du sucre, et du sucre de mauvaise qualité », dit-il. À la place, préférez un œuf au plat (la protéine nous réveille, au contraire des sucres rapides et lents), accompagné d’un peu de pain, d’un fruit et d’un produit laitier. Bien mieux.

Les salades préparées

Le midi, entre deux rendez-vous, la salade préparée semble le menu parfait, préférable au traditionnel sandwich. Là encore, nous nous trompons. « Mal composées », elles ne seraient « pas assez riches en protéines », selon Jean-Michel Cohen. Pour lui, ce plat est « un réservoir à microbes ». 

 Source

 

Commenter cet article

Archives