Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les 9 chiffres qui font l'histoire des 24 Heures du Mans

Publié par MaRichesse.Com sur 21 Juin 2016, 03:56am

Catégories : #FRANCE, #FAITSDIVERS

Les 9 chiffres qui font l'histoire des 24 Heures du Mans

En près de 100 ans d’histoire, les 24 Heures du Mans ont tout vu. Depuis la première course en 1923, des accidents, des victoires incroyables, des vitesses inimaginables. A l’aube de sa 84ème édition, nous vous racontons la course et son histoire en 9 chiffres.

0

Nombre de femmes ayant couru au Mans entre 1951 et 1971. L’année où le plus de pilotes féminines ont pris le départ est l’année 1935 où elles étaient 10. En 2016, elles ne sont que deux au volant d’un bolide, Inès Taittinger en catégorie Le Mans prototype 2 (LMP2), et Christina Nielsen en catégorie Le Mans grand tourisme endurance amateur (LMGTEAm).

 

 

405 km/h

Il s’agit du record de vitesse officiel enregistré en 1988 sur la ligne droite des Hunaudières. Les compteurs se sont en réalité élevés à 416km/h, mais la voiture roulait avec un moteur Peugeot, et la marque au lion sortait sa berline 405 cette année-là. Le record n’a jamais été battu depuis, puisque la ligne droite des Hunaudières a été scindée en deux en 1990.

463.500€

Il s’agit de la somme maximale que les constructeurs automobiles peuvent allouer à leur bolide. Rajoutons à ce prix les 86.778€ autorisés pour le moteur. Mais attention, cela ne concerne que la catégorie Le Mans prototype 2 (LMP2). La catégorie reine LMP1 n’est pas soumise à une limite budgétaire, mais plutôt à un certain nombre d’heures de développement.

5.410,713 km

il s’agit de la plus longue distance parcourue en 24 heures. Ce record tout récent représente 397 tours de circuit. Ce sont trois voitures de la même marque, des Audi, qui l’ont établi en 2010.

>>> Prenez de la vitesse et découvrez le reste de notre dossier «20 Minutes dans la roue des 24 heures du Mans»

114,7 millions d’euros

D’après une étude réalisée en mai 2015, le circuit des 24 Heures du Mans a un impact économique à hauteur de 114,7 millions d’euros à l’échelle du département de la Sarthe. L’auteur de l’étude, Arnaud Chéron, est directeur du pôle de recherche en économie de l’EDHEC. D’après lui, ce chiffre colossal représenterait environ 0,6% de la création de richesse dans le département.

27

Entre les 150 salariés qui travaillent sur la course à l’année et les 4.000 personnes mobilisées lors de l’événement, les équipes des 24 Heures du mans sont multipliées par 27. Au total ce sont d’ailleurs 2.500 bénévoles qui prennent part à l’aventure, dont des centaines de commissaires de piste, les premiers à intervenir en cas d’accident.

82

Nous sommes en 1955. Au cours de la course, un accident survient lorsqu’une voiture est propulsée dans les tribunes noires de monde. Le bilan est funeste. 82 personnes perdent la vie ce jour-là.

120 mètres

Voici la distance, en mètres, qui sépare Jacky Ickx du second de la course en 1969. Le jeune pilote belge s’était fait remarquer dès le départ de la course. Il va à l’encontre de la tradition en marchant vers sa voiture et en prenant le temps de s’attacher là où tous les autres pilotes ont couru jusqu’à leurs bolides sans fixer leur harnais. Sa protestation du départ dit du « style le Mans » vaut à Jacky Ickx de partir bon dernier.

La courte avance de 120 à la ligne d’arrivée de cette même course n’en a donc que plus de valeur, même si cette distance n’est pas le plus petit écart enregistré. En 1966, 20 mètres séparent les deux premières voitures. En 1927 à l’inverse, le premier de la course arrive loin devant le second, avec près de 350 km d’écart.

60

Il s’agit d’une excellente cuvée cette année. 60 véhicules vont se disputer les 24 Heures du Mans. Cela représente 180 pilotes, dont, rappelons-le, deux femmes, ainsi queFrédéric Sausset, amputé des quatre membres. Un record en la matière, puisqu’il n’y avait pas eu autant de bolides alignés sur la ligne de départ depuis les années 1950.

Bonus

15h, notez-le, puisque comme chaque année, c’est l’heure à laquelle les bolides vont démarrer la course ce samedi 18 juin.

 

Commenter cet article

Archives