Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Donald Trump présente un de ses partisans noir comme "son Afro-américain"

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Juin 2016, 10:37am

Catégories : #POLITIQUE, #RACISME, #ETATS-UNIS

Donald Trump présente un de ses partisans noir comme "son Afro-américain"

Régulièrement accusé de racisme et xénophobie, il remet une pièce dans la machine. Le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump s'est attiré, vendredi 3 juin de nouvelles critiques après avoir présenté un de ses partisans noir comme "[son] Afro-américain". "Regardez mon Afro-américain par ici, regardez-le", a lancé le candidat au cours d'un meeting en Californie."Etes-vous le plus grand ?", lui a-t-il demandé face au public qui n'a pas réagi.

La porte-parole de campagne de Donald Trump, Hope Hicks, a expliqué que le candidat "s'adressait simplement à un supporteur dans la foule""Il n'y avait évidemment pas de malveillance", a-t-elle affirmé. Donald Trump était"reconnaissant pour le soutien que lui apportait cette personne", a-t-elle déclaré sur CNN.

"Si vous pensez que Trump n'est pas raciste vous vivez dans une réalité dépourvu de logique"

Sur Twitter le hashtag "#AfricanAmerican" (Afro-américain en anglais) faisait partie des sujet les plus discutés vendredi soir. "'Il était Mexicain hier, 'Regardez mon afroaméricain' aujourd'hui. Si vous pensez que Trump n'est pas raciste vous vivez dans une réalité dépourvu de logique", a tweeté @el_turko13.

 

 

Donald Trump a à nouveau accusé jeudi un juge de partialité à son égard dans la plainte pour fraude qui vise son ex-"université", parce qu'il est d'origine mexicaine. Cette déclaration faite lors d'une interview au Wall Street Journal a été condamnée par les démocrates et un haut allié républicain.Selon Donald Trump, le juge lui est défavorable en raison de sa proposition de construire un mur à la frontière avec le Mexique dans le but de stopper l'immigration clandestine. "Je construis un mur. C'est un conflit d'intérêts inhérent", a-t-il dit. En Californie, où le nombre d'habitants d'origine hispanique dépasse celui des Blancs, les déclarations anti-Mexicains du candidat ont suscité d'importantes manifestations, parfois émaillées de violences. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives