Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


12 astuces pour tenir le coup pendant le Ramadan

Publié par MaRichesse.Com sur 6 Juin 2016, 13:40pm

Catégories : #ASTUCES, #RELIGION, #SANTE-BIEN-ETRE

12 astuces pour tenir le coup pendant le Ramadan

Manger en quantité raisonnable avant de commencer le jeûne

Pendant un mois, les musulmans vont devoir observer une période d'abstinence quotidienne : pas de nourriture, pas d'eau, pas de relations sexuelles, pas de cigarettes pour les fumeurs... Et cela, de l'aube jusqu'à la tombée de la nuit. Pour jeûner tout en préservant sa santé, voici quelques conseils.

Doubler les portions de nourriture avant le Ramadan pour faire des provisions d'énergie, une idée qu'il vaut mieux oublier. Avant le jeûne, il ne faut surtout pas modifier son comportement alimentaire : si vous mangez plus,vous allez vous fatiguer davantage, car vous allez demander plus d'efforts à l'organisme pour digérer.

Se lever tôt pour manger

Le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. C'est particulièrement vrai lors du Ramadan. Trois heures du matin, cela fait tôt pour mettre son réveil, pourtant, ce repas du petit matin appelé suhûr est essentiel car il permet de faire le plein d'énergie pour la journée. Prendre un repas équilibré avant le lever du soleil permet également de lutter contre les coups de fatigue.

Faire la sieste

Tout au long du Ramadan, le rythme du sommeil est perturbé que ce soit avec la veille, les repas copieux et les petits-déjeuners matinaux. Pour compenser cette perte de sommeil, certains médecins conseillent de faire une sieste sur son temps de déjeuner. Seulement vingt minutes peuvent vous permettre de vous requinquer. Pour récupérer, vous pouvez également faire un petit somme après la sortie de votre travail.

Limiter l'activité physique

Si la pratique sportive n'est pas déconseillée, il faut cependant prendre soin de son organisme, qui est ralenti par le jeûne observé pendant la journée. Mieux vaut éviter les efforts physiques importants, qui peuvent entraîner une déshydratation et des risques de malaise. Si vous souhaitez tout de même faire du sport, mieux programmer votre séance juste avant la rupture du jeûne et bien vous hydrater après cette dernière.

Bien s'hydrater

Selon le docteur Christina Bortuzzo, qui s'exprime sur Francetv info : "Il faut impérativement boire 1,5 l d'eau par jour minimum. Bien s'hydrater le soir, dès la rupture du jeûne, en buvant régulièrement des petites gorgées jusqu'au petit matin". Le café et le thé sont à proscrire car ils donnent soif et n'hydratent pas assez.

Éviter le soleil

Il est recommandé d'éviter le soleil et la chaleur. Pour éviter de se déshydrater, d'avoir soif et donc de s'affaiblir, mieux vaut privilégier les endroits frais et ombragés.

Ne pas se ruer sur la nourriture

Le risque de la privation, c'est de se ruer sur la nourriture dès le coucher du soleil. Mais pour bien gérer l'iftar, le repas du soir, il est recommandé de ne pas se jeter sur le buffet. Il faut tout d'abord se réhydrater en buvant de petites gorgées d'eau. Une soupe est une entrée parfaite car elle va permettre à l'organisme de faire des réserves d'eau.

Éviter les repas trop copieux

Manger la nuit plutôt que la journée a un effet sur notre métabolisme, ainsi le Ramadan peut favoriser la prise de poids chez certaines personnes. Pour couper la sensation de faim, vous pouvez misez sur un en-cas composé de soupe, de salade et de fruits. Il est également conseillé de faire un repas plus conséquent deux heures plus tard. L'alimentation doit être équilibrée : il faut consommer des protéines, des céréales complètes, des légumes et des produits laitiers. Le repas ne doit pas être trop copieux car il aura alors un effet néfaste sur votre sommeil.

Favorisez les fibres et protéines au petit déjeuner

Le suhûr est crucial, car il faut tenir toute la journée sans manger, ni boire. Il est donc conseillé de consommer des protéines comme les oeufs, des produits laitiers (fromages ou yaourts) ainsi que des fruits, qui vous apporteront des vitamines mais également de l'eau. Pour tenir jusqu'au soir, misez sur les céréales et les sucres lents, à l'instar de la semoule.

Faire attention aux sucreries

La rupture du jeûne est synonyme de fête : le repas s'accompagne donc de nombreuses pâtisseries à la pâte d'amande ou au miel. 
Ces sucres rapides se propagent rapidement dans le corps et vous donnent un coup de fouet mais ils ne calent pas. De plus si vous les consommez en excès vous risquez d'avoir des problèmes intestinaux. Si vous avez envie de sucré, privilégiez les dattes.

Adapter le jeûne à votre condition physique

Avant de se lancer dans le jeûne, il est nécessaire de consulter son médecin, en particulier pour les personnes âgées. Les personnes diabétiques peuvent faire le Ramadan, mais elle sont invités à suivre régulièrement leur taux de glycémie, à s'hydrater en abondance et à fuir les sucreries. 

Les femmes enceintes, les personnes atteintes d'hypertension et d'asthme mais également les personnes âgées doivent se rendre chez leur médecin dès le moindre signe anormal. Pour plus de sécurité, il est également conseillé faire une visite médicale après le Ramadan.

Interrompre le jeûne en cas de problème de santé

Tout au long du Ramadan, il faut être à l'écoute de son corps. Un problème médical doit être pris au sérieux car l'organisme est affaibli. De plus, une personne présentant un problème de santé au cours d'une journée, et ne pouvant pas assumer un jeûne, peut rompre le jeûne pour une ou plusieurs journées. Ces journées d'interruption peuvent être rattrapées avant le prochain Ramadan.

 

Commenter cet article

Archives