Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Une portion secrète de Central Park rouverte au public après 80 ans

Publié le 12 Mai 2016, 15:50pm

Catégories : #VOYAGE

Une portion secrète de Central Park rouverte au public après 80 ans

Lorsque Robert Moses, urbaniste américain et artisan de la rénovation de New York, devint en 1934 "Park Commissioner", il décréta qu'une portion de 1,6 hectare de Central Park serait fermée au public. Cette parcelle est située dans le Sud du célèbre parc new-yorkais, jouxtant ce qu'on appelle le "Pond", un grand étang paisible.

Devenu une réserve ornithologique, ce lopin de terre est resté préservé du public pendant 80 ans. Mais ce jeudi, les amoureux de la nature et des oiseaux ont pu y avoir accès entre 8 heures et 10 heures du matin. Une tranche horaire, certes fort réduite, mais qui précède l'ouverture officielle au grand public cet été.

Mais si, à la base, les intentions de Moses étaient bonnes, à savoir préserver la faune et la flore de cette zone, au fil des décennies, cette parcelle, renommé Hallett Nature Sanctuary en 1986, s'est dégradé... A en croire James Barron du New York Times, la végétation originelle a été submergée par des espèces envahissantes telles que l'érable de Norvège, les cerisiers noirs, ou encore la glycine japonaise qui petit à petit l'ont étouffée.

Ces quinze dernières années, et grâce à un apport de 45 millions de dollars de Woodlands, le personnel responsable de l'entretien du parc a, petit à petit, nettoyé ces espèces envahissantes et les a remplacées par les végétaux et fleurs d'origine. Ils ont procédé de même pour les arbres et les arbustes. Ils ont également créé des chemins afin de pouvoir se promener à travers le Sanctuaire restauré et remplacer la barrière à l'entrée.

John Paul Catusco, manager de Woodlands, a déclaré à Jeff Smith de ABC7, que le Sanctuaire est géré de manière bien différente par rapport aux autres parties du parc, en montrant comme exemple un chêne déraciné par la tempête Sandy de 2012. "C'est un aspect unique de Hallett" explique-t-il. "Vous ne verrez jamais ce genre de choses dans les autres parties du parc. Normalement quand un arbre vient à être déraciné à cause d'une tempête, nous l'enlevons et nous restaurons l'endroit."

Ici, afin de préserver au maximum le Sanctuaire, la fougue de Dame Nature sera canalisée. Le maintien de cette restauration demande une vigilance constante afin d'empêcher la prolifération d'espèces envahissantes, sans parler des touristes...Durant le mois de juillet, le public sera invité à découvrir cet endroit les lundis, mercredis et vendredis dans l'après-midi, et entre 11 heures et 13 heures les dimanches.

 

 

(http://www.smithsonianmag.com)

source

Commenter cet article

Archives