Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Un trou géant à la surface du Soleil

Publié par MaRichesse.Com sur 29 Mai 2016, 05:16am

Catégories : #ESPACE, #SCIENCE

Un trou géant à la surface du Soleil

Des experts de la NASA sont choqués par l'énorme trou sans fond qui ne cesse de s'agrandir. 

Le Solar Dynamics Observatory de la NASA a publié des photos d'un trou coronal géant à la surface du soleil. 

Cet immense trou coronal a été photographié par le Solar Dynamics Observatory du 17 au 19 mai 2016. Il fait 10 fois la taille de la Terre et c'est le plus grand jamais examiné par l'observatoire. Un trou coronal est une surface froide sur le plasma qui entoure le soleil. Ces régions froides ressemblent à des zones noires quand elles sont représentées sur des images à infrarouge et ultra-violet. 

Les trous coronaux se forment lorsque le Soleil passe d'une activité maximale à une activité plus faible. L'activité a été à son maximum en 2014 et durant cette période, les trous disparaissent dans certains endroits et apparaissent sur les pôles, où les températures sont beaucoup plus basses. Les trous coronaux subsistent pendant plusieurs mois et se déplacent sur la surface du soleil en changeant de forme. Le trou est une région faible en énergie et en gaz, ce qui provoque un flux de champs magnétiques vers ces régions et, par conséquent, une faible densité en plasma. Ce processus permet à des vents solaires de s'échapper du Soleil. En frappant la Terre, ces vents provoquent des orages géomagnétiques. 

Selon les astronomes, l'étude des trous coronaux est importante pour comprendre le milieu cosmique autour de la Terre et l'apparition de la vie sur notre planète. L'activité solaire pourrait constituer l'un des facteurs ayant contribué à l'apparition de la vie sur Terre. Il s'agit notamment des éruptions solaires cataclysmiques qui ont éjecté de grandes quantités d'énergie et déclenché des réactions chimiques, estiment des chercheurs.

 

Source

 

Commenter cet article

Archives